Parking payant dans les cliniques : la grogne des maires du nord-est toulousain

La clinique de L'Union à Saint-Jean (Haute-Garonne) va faire payer son parking. Les maires du nord-est de la métropole toulousaine ont manifesté ce jeudi matin devant l'établissement pour demander la suppression de cette mesure. 

Les maires mobilisés contre le parking payant de la clinique de L'Union ce matin à Saint-Jean (Haute-Garonne)
Les maires mobilisés contre le parking payant de la clinique de L'Union ce matin à Saint-Jean (Haute-Garonne) © FTV

Le parking de la clinique de L'Union est devenu payant depuis ce mois de janvier 2021. Une mesure qui provoque la colère de plusieurs maires du nord-est toulousain. Ils se sont rassemblés devant l'établissement ce jeudi matin 28 janvier. 

Marc Péré, maire de L'Union, mène la fronde contre ce parking désormais payant.

C'est une décision inacceptable. La clinique a bénéficié d'un terrain vendu par la mairie de Saint-Jean pour un euro symbolique. 

Marc Péré - maire de L'Union

Les élus ont prévu de rencontrer la direction de la clinique de L'Union ce jeudi.

Le parking de la clinique de l'Union (Haute-Garonne)
Le parking de la clinique de l'Union (Haute-Garonne) © FTV

La direction de la clinique se justifie

Le parking est également devenu payant à la clinique La Croix du Sud de Quint-Fonsegrives (Haute-Garonne) qui appartient au même groupe Ramsay. La direction des deux cliniques se justifie, expliquant que la première demi-heure de stationnement est gratuite et que les parkings ont fait l'objet de récentes rénovations. 

Le stationnement payant a été mise en place afin de fluidifier nos parkings, car des véhicules se garaient devant nos établissements sans utiliser nos services.

Fabrice Derbias - directeur des cliniques de L'Union et La Croix du Sud

Le directeur des eux cliniques ne cache pas également des raisons économiques au fait de facturer les services de parking. 

C'est un coût car nous avons effectué des travaux comme 200 places supplémentaires et des accès aux bus Tisséo. Tous les établissements de soins passent au payant. Mais la tarification est basse - les 30 premières minutes sont gratuites.

Fabrice Derbias

La direction des cliniques estime que le ticket moyen de stationnement est de 1,50 euro. Elle explique également qu'un dispositif spécial existe pour certains patients chroniques (du type chimiothérapies).

Les maires en colère et le directeur des cliniques Fabrice Derbias ont prévu de se rencontrer ce jeudi à la mairie de Saint-Jean afin de faire valoir, chacun de leur côté, leurs arguments. 

Ces deux cliniques ne sont pas les seuls etablissements hospitaliers à faire payer le stationnement. Au CHU Purpan à Toulouse par exemple (hôpital public), la première heure est gratuite mais le parking est ensuite tarifé au quart d'heure. Il existe des tarifs avantageux pour les patients. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société finances économie santé politique