"Pas de couvre feu" : mobilisation syndicale et politique à Toulouse

Des manifestants ont défilé à Toulouse contre l'instauration d'un couvre-feu. Une autre mobilisation est prévue début novembre. Ce mouvement est soutenu par des syndicats et des partis de gauche.  

© France 3 Occitanie. @EGayet
Le cortège était modeste ce 24 octobre dans les rues de Toulouse. Une trentaine de manifestants ont défilé derrière une banderole dénonçant l'instauration du couvre-feu et demandant des moyens pour l'hôpital public. 

La manifestation n'a pas mobilisé les foules. Mais cette iniative n'est pas isolée. Plusieurs syndicats et partis politiques de gauche travaillent à un appel unitaire. Il s'agit d'engager une démarche afin d'organiser une manifestation "de masse" pour le 7 novembre prochain. 

La CGT du CHU de Toulouse, Sud Santé 31 mais aussi Europe Ecologie Les Verts, la France Insoumise et la Ligue des Droits de l'Homme ont signé un appel commun le 15 octobre dernier. Il s'agit de relancer et d'amplifier la contestation. "Nous ne pouvons pas accepter qu'on restreigne notre libertés, notre vie sociale" écrit, dans une proposition de texte que s'est procuré France 3 Occitanie, un des syndicats à l'origine du mouvement.

Le mot d'ordre est "Stop au couvre-feu et aux mesures liberticides". Mais la situation hospitalière est mise en parallèle. "Rien n'est fait pour l'hopital public. Il faut dès maintenant organiser la réouverture de tous les lits, de toutes les structures et hôpitaux de proximité  qui ont été fermés. Sinon nous courrons à la catastrophe" estiment les premiers signataires de l'appel à manifester.






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société