PHOTOS. Un camion s'encastre sous un Airbus A380 en Russie : réparer l'avion s'annonce compliqué pour Emirates

L'accident s'est produit sur le tarmac de l'aéroport international Domodedovo de Moscou en Russie. Un Airbus A380 d'Emirates se retrouve cloué au sol. Un véhicule de ravitaillement en eau est venu s'encastrer sous l'avion ce 27 mars 2024. La guerre avec l'Ukraine pourrait compliquer les réparations.

Un avion Airbus A380-800 de la compagnie aérienne Emirates se retrouve cloué au sol après un accident qui s'est produit sur le tarmac de l'aéroport international Domodedovo de Moscou, en Russie. Un véhicule, un camion de ravitaillement en eau, est venu s'encastrer sous l'appareil qui était au parking avant son décollage pour Dubaï.

Gros dégâts

L'information a été relayée par plusieurs sites de suivi du trafic aérien et des incidents dans le monde entier, notamment par la plus grande plateforme media spécialisée dans l'aviation au Moyen-Orient.

Un accident vasculaire cérébral du conducteur du véhicule de piste serait à l'origine de cette collision. L'homme aurait été retrouvé paralysé derrière son volant, perdant ainsi le contrôle de son camion, vers 16h30 heure locale, qui est venu s'encastrer sous l'A380. Il a été hospitalisé.

Sur les photos publiées sur les réseaux sociaux, l'avion a subi de gros dégâts. Le camion aurait notamment arraché des morceaux du fuselage. Le vol EK134, qui devait effectuer la liaison entre Moscou et Dubaï, a été annulé. Les passagers ont été débarqués tandis que des techniciens devaient examiner l'appareil.

Réparations compliquées par la guerre en Ukraine ?

Comment Emirates Airlines va-t-elle réparer l'avion ? La question est posée compte tenu de la guerre en Ukraine et les sanctions imposées en retour à la Russie. L'Union européenne a notamment "interdit l'exportation vers la Russie de biens et de technologies destinées à l'industrie aéronautique et spatiale."

A lire : PHOTOS. Guerre en Ukraine : un Airbus A320 se pose en urgence dans un champ, faute de pièces détachées

Ces mesures restrictives visent la flotte aérienne commerciale de la Russie. Mais elles concernent aussi les services d'entretien et d'assistance technique.

La compagnie aérienne Emirates va-t-elle pouvoir procéder aux réparations de son superjumbo dont elle possède une centaine d'exemplaires ? La guerre en Ukraine a provoqué une crise majeure des pièces détachées et des prestataires de service de maintenance agréés, selon les spécialistes. L'état de l'avion accidenté pourrait ne pas lui permettre de redécoller de sitôt de Russie.