Pics de chaleur : la préfecture d'Occitanie met en garde contre les feux de forêts

Avec les fortes chaleurs, le risque de feux de forêts est élevé. Chaque année, ces incendies ravagent plusieurs milliers d’hectares et dans 90 % des cas, l’homme en est à l’origine. La préfecture d'Occitanie lance une campagne de prévention à l'attention de tous.

illustration d'un feu de forêt
illustration d'un feu de forêt © Pierre HECKLER/MaxPPP
En 2019, ce sont 15 000 hectares d’écosystèmes végétaux et animaux qui ont été réduits en cendres dans des feux de forêts en France. Avec les pics de chaleurs que connaît actuellement notre pays et plus particulièrement l'Occitanie, ces incendies peuvent se faire plus fréquents, plus intenses, et moins localisés.

Le danger des pics de chaleurs

Les conditions météorologiques (sécheresse, température et vent) ont une forte influence sur la sensibilité de la végétation au feu et sur la propagation une fois le feu déclenché. Or, les douze mois de juin 2019 à mai 2020 ont été particulièrement chauds, avec un excédent moyen de 1,8 degrés par rapport aux températures normalement attendues.

Le déficit important du printemps 2020, associé à des épisodes venteux répétés ont conduit à un assèchement des sols superficiels sur une très grande partie du territoire. La tendance pour les mois de juin-juillet-août 2020, publiée par Météo-France, fait état de températures au-dessus des normales climatiques sur la plus grande partie de la métropole.

4 663 feux de forêt en moyenne en France chaque année 

Même si c'est une moyenne, le chiffre est énorme. 4663 départs de feux en forêt, c'est le nombre d'incendie recensés en moyenne dans notre pays chaque année. 90 % sont liés à l’activité humaine et la moitié est due à des imprudences ou des comportements dangereux (barbecue, cigarettes, etc).

Plus de 50% des départs de feux pourraient être évités

En appliquant les bons gestes au quotidien, les départs de feux peuvent être considérablement réduits. La moitié pourrait être évitée. Le ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, relance une campagne nationale de sensibilisation et de prévention du risque incendie.

Attention aux écobuages qui dégénèrent

L’écobuage (brûlage de végétaux sur pied) est strictement interdit entre le 15 juin et le 15 septembre et soumis à conditions (article 6 de l’arrêté du 25 septembre 2006).
  Le principe général est l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts des particuliers et des professionnels toute l’année en zone urbaine, toute l’année en zone péri urbaine et rurale lorsqu’il existe pour la commune ou le groupement de communes un système de collecte et/ou des déchetteries.

Des gestes de bon sens

Pour éviter des départs de feux, les règles sont simples.
Aux abords des forêts :
  1. N'allumez ni feu, ni barbecue.
  2. Ne jetez jamais vos mégots en forêt ou par la fenêtre de votre voiture.
  3. Ne réalisez pas de travaux avec des matériels susceptibles de déclencher un feu (disqueuse, soudure...) les jours de fort risque d’incendie 
  4. Ne stockez pas vos combustibles (bois, fuel, réserve de gaz) contre votre maison
  5. Si vous êtes témoin d'un début d'incendie, prévenez le 18, le 112 ou le 114 (appel d’urgence pour sourds et malentendants) 
  6. Confinez-vous, ne fuyez pas, votre habitation est le meilleur abri.
Ces comportements simples permettent de protéger des vies, l'environnement et le patrimoine naturel.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers incendie