Pollution aux particules fines toujours dans l'air dans le Tarn et l'agglomération toulousaine

Des capteurs de mesure de la pollution de l'air à Toulouse. / © France 3 Midi-Pyrénées
Des capteurs de mesure de la pollution de l'air à Toulouse. / © France 3 Midi-Pyrénées

La pollution aux particules fines perdure en Midi-Pyrénées notamment dans le Tarn et l'agglomération Toulousaine depuis une semaine. Quelques précautions sont à prendre pour éviter de l'aggraver et préserver les plus personnes les plus fragiles.

Par Véronique Haudebourg

Sur l’agglomération de Toulouse ainsi que sur le département du Tarn, l’ORAMIP, l'observatoire régional de l'air en Midi-Pyrénées mesure une concentration en particules en suspension  (PM10) supérieure à 50 microgrammes par mètre cube (µg/m3) ce samedi. Elles s'élèvent à 76,5 µg/m3 sur l’agglomération toulousaine et à 54,6 µg/m3 sur le département du Tarn . Les préfet de Haute-Garonne et du Tarn ont donc mis en œuvre la procédure d’information et de recommandation du public.

Cela fait une semaine que ces pollutions aux particules fines perdurent dans la région Midi-Pyrénées. La cause principale de ce phénomène est la présence de conditions météorologiques défavorables à la dispersion des polluants dans l’air. Des polluants engendrés par le trafic routier, les dispositifs de chauffage, des  industries ou des émissions naturelles.

L'ORAMIP prévoit une amélioration de la situation dans l'après-midi.

Que faut-il faire pour réduire la pollution ?

  • éviter d’allumer des feux d’agréments (bois)
  • réduire les vitesses de tous les véhicules,
  • pratiquer le covoiturage et utiliser les transports en commun
  • s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs industriels de dépoussiérage
  • limiter les activités d’écobuage
  • pas de brûlage de déchets verts, c'est interdit

Que faut​-il faire pour se préserver ?

  • Les adultes et enfants avec des problèmes cardiaques ou pulmonaires doivent réduire les activités physiques et sportives intenses
  • Ils doivent respecter bien leur traitement médical en cours et consulter leur médecin en cas de difficulté respiratoire inhabituelle
  • Il faut éviter l’usage de solvants ou de peinture sans protection appropriée, et s'éloigner des fumée de tabac
  • L’aération des locaux doit être maintenue


Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus