• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pour Just Fontaine, “si on en peut pas faire l'Euro 2016 au Stade de France, il faut le donner” à un autre pays

Just Fontaine / © Pascal Pavani / AFP
Just Fontaine / © Pascal Pavani / AFP

Le Toulousain, recordman du nombre de buts marqués en une seule coupe du Monde, était au stade de France samedi au moment des attentats. 

Par FV avec AFP

L'ancien international français Just Fontaine a estimé lundi que si les craintes autour de la sécurité ne permettaient pas de jouer l'Euro au Stade de France, à proximité duquel ont eu lieu des attentats vendredi, il fallait "le donner" à un autre pays.

"Si on ne peut pas faire l'Euro au Stade de France, il faut le donner à quelqu'un d'autre", a déclaré Fontaine, âgé de 82 ans et installé à Toulouse depuis 50 ans, tout en soulignant que les autorités françaises n'avaient encore "rien décidé" à ce sujet.

"La sécurité sera encore plus difficile à tenir pour la France. Je souhaite que ce soit le dernier (attentat) mais je ne sais pas ce que (les djihadistes) ont dans la tête. Ils n'aiment pas la France", a ajouté le détenteur du record du nombre de buts marqués durant une seule Coupe du monde (13 en 1958), interrogé sur sa crainte de nouvelles attaques notamment contre des stades de football. Fontaine était présent vendredi pour la rencontre France Allemagne au Stade de France autour duquel trois kamikazes se sont fait sauter.

LIRE ICI NOTRE DOSSIER SUR LES ATTENTATS DE PARIS

"On a entendu le bruit des bombes (depuis la tribune) et au moment de sortir du stade c'était la folie, tous ces gens qui sprintaient pour rentrer dans le stade", raconte-t-il. "Ce qui nous a sauvés" de l'intrusion des kamikazes au sein du Stade de France, "c'est que les grilles se ferment quand le match commence".

Parti à pied avec d'autres anciens internationaux dans une salle voisine du Stade de France, l'ancien joueur a suivi ensuite les évènements à la télévision durant une bonne partie de la nuit. "C'était affreux, on regardait, on savait le nombre de morts et on se disait +faut pas qu'ils rentrent là dedans et fassent péter une bombe", se rappelle-t-il.

L'Euro-2016 aura lieu en France du 10 juin au 10 juillet. Le Stade de France accueillera sept rencontres dont la finale. Quatre matchs sont également prévus à Toulouse. 

Sur le même sujet

Lozère : la baignade à nouveau autorisée dans le lac de Naussac près de Langogne

Les + Lus