Poutine au bac à sable : nouvelle oeuvre engagée du sculpteur toulousain James Colomina

Publié le

Le sculpteur toulousain, célèbre pour ses petits bonshommes rouges, récidive avec un Vladimir Poutine installé devant le Sénat à Paris. Une nouvelle oeuvre revendicative pour dénoncer la guerre en Ukraine, et prendre la défense des enfants confrontés aux violences.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Vladimir Poutine, le président russe, est assis sur un char jouet. L'œuvre a été installée sans autorisation dans un bac à sable du Jardin du Luxembourg, près du Sénat à Paris. Elle est fabriquée en résine rouge, matériau cher à l'artiste toulousain, James Colomina.

Une fois encore, le message est politique et l'œuvre faite pour dénoncer.

Cette sculpture a pour but de dénoncer l’absurdité de la guerre et le courage des enfants face aux situations violentes et catastrophiques qu’ils n’ont pas déclenchées.

James Colomina - sculpteur toulousain

Un dialogue entre Poutine et les enfants

Le ton est grave, mais après l'installation de sa sculpture, l'artiste s'en amuse : "le dictateur assis sur son char jouet s'est déplacé ensuite dans le bac à sable, pour un dialogue avec les enfants, qui s’est achevé par une confrontation face à un bébé déterminé."

Quelques minutes après l'avoir posée dans le bac à sable, James Colomina explique que les enfants se sont vite appropriés la sculpture. 

Ils se sont amusés avec l'œuvre, en mettant les doigts dans les oreilles ou le nez de Vladimir Poutine, c'était magique...

James Colomina - sculpteur toulousain

Installée sans autorisation ce "Poutine au bac à sable" est resté dans le Jardin du Luxembourg seulement le temps de faire des photos. Mais l'artiste pourrait faire voyager sa création ailleurs en France "car la guerre en Ukraine continue". 

James Colomina vit et travaille à Toulouse, dans le quartier Matabiau. Mais il voyage beaucoup. Ses œuvres sont exposées dans une vingtaine de galeries à travers le monde. 

Parmi les cibles récentes de ses sculptures à caractère politique : Emmanuel Macron ou Eric Zemmour. Un travail sur l'actualité politique, mais toujours avec une pointe d'humour, de poésie et de tendresse. La dernière œuvre en date - en avril 2022 - avait été installée au-dessus du cinéma american Cosmograph à Toulouse : un enfant à la rose et au fusil, là aussi pour dénoncer la guerre et ses conséquences sur les enfants.