Présidentielle 2022. 1400 personnes rassemblées au Bikini près de Toulouse pour dire non à l'extrême-droite

Publié le

A l'appel de la présidente de région, Carole Delga, 1400 personnes se sont réunies au Bikini à Ramonville (Haute-Garonne) pour un concert gratuit afin de faire barrage au Rassemblement National, 20 ans jour pour jour après la qualification au second tour de Jean-Marie Le Pen face à Jacques Chirac.

Le mot d'ordre de la soirée au Bikini est inscrit sur des pancartes bleu, blanc, rouge, brandies à bout de bras par les 1400 personnes présentes.

Artistes, sportifs, responsables associatifs, entrepreneurs ont répondu présent pour participer à ce grand rassemblement citoyen, lancé par la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, afin de faire barrage à la candidate du RN, Marine Le Pen.

"L'idée c'est tout d'abord de fêter la République. Je trouve que dans la pays il y a une atonie pour ce second tour. Et moi je n'accepte pas de légitimer par le silence, par l'indifférence, l'enjeu du second tour. Et on appelle à utiliser le bulletin de vote d'Emmanuel Macron" explique l'élue socialiste.

Lutter contre l'indifférence au danger du RN

C'est d'ailleurs sous la bannière "La République en Commun" que se rassemblent de nombreuses personnalités politiques de la Gauche d'Occitanie : Jean-Michel Baylet du PRG, Michel Delafosse, maire de Montpellier, ou encore Georges Méric, président du département de Haute-Garonne.

Un constat partagé par l'écrivain et chanteur, Magyd Cherfi : "Il y a 20 ans nous étions des milliers dans la rue. Aujourd'hui nous ne sommes qu'une dizaine. C'est terrible de se dire que les gens sont indifférents à ce danger là. Les gens sont désespérés au point qu'ils sont prêts à vendre leur âme. Le Rassemblement National a dans son ADN la préférence nationale. En clair, les blancs entre eux."