• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Prix du tabac : les buralistes mécontents convergent vers les rues de Toulouse

Entre 1 500 et 2 000 buralistes ont défilé à Toulouse avec slogans et parapluies / © Xavier Marchand / France 3 Midi-Pyrénées
Entre 1 500 et 2 000 buralistes ont défilé à Toulouse avec slogans et parapluies / © Xavier Marchand / France 3 Midi-Pyrénées

Environ 1 300 buralistes en provenance d'au moins 30 départements ont manifesté à Toulouse en fin de matinée. Ils ont défilé pour demander un moratoire sur le prix du tabac, critiquant une nouvelle hausse des prix devant intervenir dans les prochains mois.

Par Pascale Conte

Les buralistes de la grande moitié du sud de la France étaient attendues en fin de matinée dans la ville rose. Ils sont venus protester contre les hausses répétées du prix du tabac. Les ventes des paquets de cigarettes et produits de tabac sont à la baisse en France. Les professionnels expliquent que ces augmentations de prix profitent aux vendeurs de rues et au marché parallèle. Le président des buralistes de Midi-Pyrénées, Gérard Vidal, assure qu'"un quart des cigarettes vendues en France ne le sont pas par le réseau officiel des débitants de tabac". Les buralistes expliquent que "l'Etat français mettent gravement en danger leurs commerces".

Après Paris mercredi dernier, les buralistes ont manifesté à Strasbourg devant le Parlement Européen (où il étaient 600 à 1 500, selon la police et les organisateurs) et à Lyon (160 selon la police) et à Lille (400 manifestants) contre de nouvelles hausses du prix du tabac attendues ces prochains mois, et pour demander un renforcement de la lutte contre le marché parallèle des cigarettes. En 2012, les douanes de Midi-Pyrénées ont saisi 2,4 tonnes de cigarettes introduites illégalement sur le territoire, pour une valeur totale de 570 000 euros. Les manifestants, venus essentiellement de la région Midi-Pyrénées, se sont rendus en cortège jusqu'à la préfecture de Haute-Garonne, agitant des pancartes "SOS Buralistes".

Le 10 mai, le gouvernement a confirmé que la hausse de la fiscalité sur le tabac se fera bien comme prévu en juillet, mais l'augmentation effective du prix des cigarettes pourrait, elle, intervenir plus tard, dans la mesure où les fabricants ne se sont pas encore manifestés. Pour la première fois depuis les années 2003/2004, le marché des cigarettes a enregistré une baisse de 2,50% en valeur au premier trimestre 2013 (-8,6% en volume) par rapport à la même période de 2012.
Vendredi, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, annoncera des mesures contre le tabagisme, ciblant notamment les femmes et les jeunes, à l'occasion de la journée mondiale sans tabac. L'OMS indique qu'en 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d'incapacité avec 10 millions de victimes par an.

© Xavier Marchand / France 3 Midi-Pyrénées
© Xavier Marchand / France 3 Midi-Pyrénées

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer