Pro D2 : quelles chances pour Colomiers en demi-finale face à Bayonne, archi-favori ?

Lors du match Colomiers Bayonne de novembre 2015 / © MaxPPP
Lors du match Colomiers Bayonne de novembre 2015 / © MaxPPP

L'US Colomiers, revenu dans la lumière des projecteurs après des années de travail discret, dispute dimanche (14h00 en direct sur France 4 et sur le site internet de France 3 Midi-Pyrénées) une demi-finale d'accession à Bayonne qui vise la montée en top 14. 

Par Fabrice Valery

Les Columérins, petits poucets des demi-finales d'accession de la Pro D2 version 2015-2016, vont-ils créer l'exploit à Jean Dauger, sur le terrain de Bayonne, deuxième de la saison régulière et qui vise de remonter dans le Top 14 ?

Tout oppose les deux équipes : l'Aviron Bayonnais, qui est descendu en Pro D2 l'an passé, rêve de reprendre immédiatement sa place dans l'élite du rugby français, quand Colomiers, qui depuis 2004 a fait trois fois le "yoyo" entre Fédérale 1 et Pro D2, travaille lentement avec l'entraîneur Bernard Goutta à l'élaboration d'un projet à long terme.

"Bernard Goutta m'a dit : on veut aller le plus loin possible et après ce sont les dirigeants qui auront mal à la tête", sourit le président du club columérin, Alain Carré"On pourrait aller faire un petit tour en Top 14, ce serait une belle ballade mais la place de Colomiers est d'être un bon club de Pro D2", juge-t-il.

Colomiers a gagné son billet en l'emportant à Carcassonne, lors de la dernière journée, profitant du faux pas de Béziers qui a raté le bonus offensif sur le terrain de Montauban. 

SUIVEZ EN DIRECT VIDEO LE MATCH DIMANCHE A 14 H : 
En direct sur France 4

Neuvième budget de Pro D2 avec près de 6 millions d'euros, Colomiers pourrait prétendre à un budget de 9 millions en Top 14, le dernier de l'élite, très loin des grosses écuries que sont Toulon, Clermont, le Racing 92 ou le Stade Toulousain. Un Stade Toulousain distant de seulement quelques kilomètres, au budget de 35 millions d'euros, et dont la visibilité attire forcément tous les plus gros partenaires de la région.

"On vit dans l'ombre du Stade Toulousain", reconnaît l'ouvreur international David Skrela, revenu dans son club formateur en 2013, après avoir évolué au Stade Français, au Stade Toulousain et à Clermont.

"On avance, on gravit les marches. Notre modèle est axé sur la convivialité, à mi-chemin entre le rugby pro et le rugby amateur" et "la formation. Sur les 30 clubs pros (Top 14 et Pro D2), on est le deuxième en nombre de JIFF (joueurs issus des filières de formation) alignés sur les feuilles de matches", poursuit Alain Carré.

Des jeunes formés à Colomiers qui constituent l'ossature d'un groupe qui jouera malgré tout sa chance à fond à Jean-Dauger dimanche. "Clairement, on n'est pas les favoris mais on va donner le maximum pour ne pas avoir de regrets", assure Skrela, 37 ans, qui vit ses derniers instants de joueur alors qu'il arrêtera sa carrière à la fin de la saison.

Alors sportivement, les Columérins peuvent encore réussir l'exploit dimanche en direct sur France 4 et sur le site internet de France 3 Midi-Pyrénées. De toute façon, en cas de victoire, il restera encore une marche à franchir avec la finale d'accession qui se jouera cette année... au Stade Ernest Wallon à Toulouse !

Sur le même sujet

Les + Lus