Pyrénées : les règles de bonne conduite pour limiter le risque d'accident sur les pistes de ski

Publié le

Gaspard Ulliel et une fillette de cinq ans n'ont récemment pas survécu à des accidents de ski. Chaque année en France, on déplore environ 15 morts sur les pistes. Trois responsables pistes et sécurité dans les Pyrénées rappellent les règles de bonne pratique.

Ils sont trois, trois responsables pistes et sécurité à Saint-Lary (Hautes-Pyrénées), Peyragudes (Haute-Garonne / Hautes-Pyrénées) et Ax 3 Domaines (Ariège). Ils croisent des skieurs confirmés ou débutants toute l'année et savent de quoi ils parlent quand on évoque la sécurité sur les pistes. 

L'Ariégeois Jacques Galès est directeur des pistes d'Ax 3 Domaines depuis de nombreuses années. Il met en garde contre une vitesse excessive.

Après le Covid, il y a une envie de liberté, les gens se lâchent et tracent sur les pistes, ils sont euphoriques. Il faut maîtriser sa vitesse, respecter le skieur en aval et anticiper sa trajectoire.

Jacques Galès - directeur des pistes AX 3 Domaines

Ski et portable = danger

Pierre Vederre, responsable des pisteurs et de la sécurité à Saint-Lary, recommande également de maîtriser sa vitesse et d'éviter de stationner au milieu des pistes, surtout lorsqu'on skie en groupe.

C'est comme si on se garait au milieu d'une route. Il faut s'arrêter sur le côté de la piste, dans un endroit dégagé, pas derrière une bosse.

Pierre Vederre - responsable pisteurs et sécurité Saint-Lary

Autre danger évoqué par Eric Desaigues, chef des pistes adjoint à Peyragudes : le téléphone sur les pistes...

On voit des skieurs répondre au téléphone n'importe où sur les pistes, par exemple derrière une bosse. Il y a un sentiment d'évasion, trop de skieurs ont le sentiment d'être seul sur la neige.

Eric Desaigues - chef des pistes adjoint à Peyragudes

Casque et croisement

Jacques Galès insiste aussi sur le port du casque, estimant que "70% des skieurs le portent, et que cela évite les traumatismes crâniens, notamment chez les enfants". 88% des skieurs étrangers portent un casque. Toutefois cet accessoire n'est pas obligatoire en France.

Enfin, le directeur des pistes d'Ax 3 Domaines met les skieurs en garde à propos des croisements de pistes, systématiquement signalés.

Dans notre station, on a une quarantaine de croisements de pistes où l'on trouve des banderoles "RALENTIR" car il y a un risque de collision.

Jacques Galès - directeur des pistes AX 3 Domaines

Peu de gens le savent mais il existe un code de la route du bon skieur. Rédigé par La Fédération Internationale de Ski (FIS), ce sont 10 règles basiques systématiquement rappelées par les stations de ski :

1. Respect d'autrui

2. Maîtriser sa vitesse et son comportement

3. Maîtriser sa direction

4. Dépassement : il doit toujours se faire de manière assez large pour prévenir les évolutions de celui que l'on dépasse

5. Au croisement des pistes ou lors d'un départ : regarder en haut et en bas avant de s'engager sans danger

6. Stationnement : éviter de stationner dans les passages étroits ou sans visibilité

7. Montée et descente à pied : utiliser le bord de la piste

8. Respect du balisage et de la signalisation

9. Assistance : toute personne témoin ou acteur d'un accident doit prêter assistance, notamment en donnant l'alerte

10. Identification : tout skieur témoin, responsable ou non d'un accident est tenu de faire connaître son identité

Chaque année en France, on compte environ 15 morts sur les pistes de ski (décès suite à un traumatisme ou une crise cardiaque), 140 000 blessés et entre 40 et 50 000 personnes secourues.