• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Radicalisation djihadiste : l'Occitanie, une région parmi les plus touchées du sud de la France

© Maxppp
© Maxppp

Avec 300 personnes soupçonnées de radicalisation en 2016, la Haute-Garonne est le département en tête de toute la région Occitanie, ce qui fait de l'Occitanie, la région la plus touchée de la zone sud devant Provence-Alpes-Côtes d'Azur

Par Laurence Boffet + MP

C'est un record dont la Haute-Garonne se serait bien passée
300 personnes soupçonnées de radicalisation y ont été suivies en 2016, ce qui place le département en tête de toute la région Occitanie, devant l'Hérault et le Gard et ce qui fait de l'Occitanie, la région la plus touchée de la zone sud devant Provence-Alpes-Côtes d'Azur.
Une radicalisation qui touche essentiellement l'agglomération toulousaine.

2016, année de record
En 2016, 55 perquisitions administratives ont été menées en Haute-Garonne. Elles ont abouti à  14 gardes à vue et à la saisie de douze armes.
Deux personnes restent également assignées à résidence dans le département sur les huit qui l'étaient en début d'année.
Enfin, deux personnes arrêtées en décembre 2016 dans le quartier du Mirail ont été déférées devant le Parquet antiterroriste de Paris.
Paris où un procès de candidats présumés au jihad s'est ouvert ce lundi. Cinq hommes comparaissent devant le tribunal correctionnel pour avoir préparé un départ en Syrie. Tous ont eu la ville de Toulouse pour base arrière.

Vidéo : le reportage de Laurence Boffet et Virginie Beaulieu
Une terre de radicalisation djihadiste
La Haute-Garonne - Boffet / Beaulieu

Sur le même sujet

Perpignan : dépôts de bus bloqués par les conducteurs en grève, Vectalia assigne la CGT en justice

Les + Lus