Récidiviste, le pyromane de Villaudric interpellé hier à son domicile passe aux aveux

L’homme de 37 ans interpellé hier à son domicile est passé aux aveux. Cependant l'incendiaire présumé ne reconnaît qu’une dizaine de faits sur les 24 incendies perpétrés à Villaudric et les villages alentours. Récidiviste, il encourt entre 10 et 20 ans de prison. 

Intervention du SDIS Haute-Garonne le 8 août dernier pour un incendie sur la commune de Villaudric
Intervention du SDIS Haute-Garonne le 8 août dernier pour un incendie sur la commune de Villaudric © SDIS Haute-Garonne
La traque au pyromane prend peut-être fin. Après une série de 24 incendies, les habitants de Villaudric et des communes alentours vont pouvoir souffler.
L’incendiaire présumé a été interpellé hier à son domicile à Villaudric et placé en garde à vue. Interrogé par la brigade de recherche de Toulouse Saint-Michel, l’homme né en 1983 et père de famille, est passé aux aveux. Selon le Procureur de la République, il n’aurait reconnu qu’une dizaine de faits sur les 24 incendies perpétrés dont 13 sur la commune de Villaudric. Il aurait agi seul et reste le principal suspect dans cette affaire même si l’enquête est toujours en cours, explique le procureur de la république :

Les contrôles de gendarmerie se poursuivent sur la zone de Villaudric et autour afin d’assurer la sécurité du territoire.

 L’incendiaire présumé, récidiviste

L’homme âgé de 37 ans est un récidiviste. Il a selon le Procureur de la République était condamné un bon nombre de fois pour des faits de dégradations par incendies. Il n’a pas a priori d’antécédents psychiatriques, en revanche selon le Procureur "en l'état des déclarations à ce stade de l’enquête, il n’explique pas vraiment les faits, il n’a pas d’explications cohérentes sur ses motivations qui l’ont amenées à se comporter de la sorte et ne reconnaît qu’une dizaine de faits".
Pour ces faits de récidive, l’incendiaire présumé encourt de 10 à 20 ans de réclusion. Ce soir, le Procureur a demandé son placement en détention provisoire.


Mode opératoire : un phénomène sériel

L’homme a expliqué aux enquêteurs de la brigade de recherche de Toulouse-Saint-Michel son mode opératoire. A pied ou par la fenêtre de son véhicule, il lançait des cubes allume-feu pour barbecue montés sur des clous ou des vis. Les projectiles embrasaient alors à chaque fois les champs de broussailles. Certains feux ont pris à proximité des habitations, déclenchant l’émoi et l’angoisse des habitants.
Un embrasement rapide d’une dangerosité extrême, c’est un comportement grave, précise le Procureur de la République

Depuis le début de l’été, Villaudric et les communes alentours ont été la cible du pyromane. Au total, une série de 24 incendies criminels ont été déclenchés provoquant l’inquiétude et l’exaspération des habitants.
Des moyens considérables ont été mis en œuvre dans cette enquête. Depuis le 14 juillet dernier la gendarmerie de la Haute-Garonne avait multiplié les rondes et contrôles, bénéficiaient de l’appui d’hélicoptère à chaque départ de feu.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers police société sécurité