Réforme des retraites : forte mobilisation et tensions à Toulouse, de nombreux rassemblements organisés dans la région

A l’occasion de la fête du travail, les opposants à la réforme des retraites veulent frapper fort avec une 13ème journée de mobilisation. De nombreux rassemblements sont organisés à Toulouse et dans toute la région.

Ce lundi 1er mai marque la 13ème journée de mobilisation de l'intersyndicale contre la réforme des retraites. Des rassemblements sont organisés à Toulouse et dans toute la  région. Des tensions ont eu lieu à Toulouse. 

de 15 000 à 100 000 à Toulouse 

Le rendez-vous était donné à 10h. Le cortège a démarré sa marché depuis la place Saint-Cyprien. En tête de file, les représentants de l'intersyndicale affichent une nouvelle fois leur unité dans la lutte contre la réforme des retraites. "Nous avons retrouvé la source même de ce qu’était le 1er mai, c’est-à-dire une journée de lutte internationale pour les droits des travailleurs", réagit Jean-François Tortajada, le secrétaire général de l’union départemental de la CGT 31. "Ce 1er mai est très largement unitaire, ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps.”

Une vision partagée par le secrétaire général de l’union départemental CFDT 31, Hervé Aussel :" C’est une façon de dire que la lutte continue. Nous sommes le 1er mai, le jour de la fête des travailleurs, c’est d’autant plus l'occasion de nous mobiliser contre cette loi. On veut montrer au gouvernement que nous sommes toujours là et unis !”

Cette nouvelle mobilisation, c’est un signe de plus que les gens en ont marre de l’autoritarisme, de la politique menée actuellement

Un manifestant dans le cortège toulousain

Dans les rues, le cortège s'est densifié. Certains sont venus manifester leur opposition à la réforme des retraites, pour d'autres, les revendications sont plus larges. "Je ne suis pas là contre la réforme des retraites en elle-même mais c’est surtout la manière dont le gouvernement impose ses lois aujourd’hui qui me mobilise", s'indigne une jeune femme. "Il n’écoute pas le peuple et c’est surtout pour ça que je suis là aujourd’hui.”

La police annonce environ 15 000 manifestants. Ils seraient 100 000 selon la CGT. 

Des tensions avec les forces de l'ordre

La situation a dégénérée au moment de la dispersion vers 14h. Quelques 200 "ultras" ont tenu tête aux forces de l'ordre. Ils ont été repoussés vers Arnaud Bernard avec le soutien de camions à eau.

Les dégâts sont importants : plusieurs abribus ont été brisés, ainsi que de nombreux panneaux publicitaires.

Les casseurs s'en sont également pris aux vitrines de plusieurs agences bancaires. Pour l'heure, 4 personnes ont été arrêtées pour des jets de projectiles.

5 000 personnes à Albi 

A  Albi, la manifestation s'est faite en musique. Ils étaient environ 5 000 personnes à défiler d'après les représentants de l'intersyndicale.

Un premier mai historique à Muret

A Muret, les manifestants se sont donnés rendez-vous à 10h30 pour défiler ensemble. Ils étaient nombreux dans les rues, plus de 4 000 personnes ont participé au défilé d'après le député LFI Christophe Bex. "C'est un moment historique, c'est la première manifestation à Muret pour le premier mai", précise-t-il.

5 000 manifestants à Montauban

A Montauban, le cortège s'est élancé dans les rues ce matin du lundi 1er mai. Ils étaient environ 5 000 personnes à manifester d'après les responsables de la CGT.

5 000 personnes annoncées à Rodez

Ce lundi matin, environ 5 000 opposants à la réforme des retraites se sont retrouvés à Rodez. Ils s'étaient donné rendez-vous à 10h30 au jardin public. Peu avant 11h30, la manifestation a débuté sa marche dans le centre-ville. 

Dans l'Aveyron, plusieurs rassemblement sont organisés, comme à Millau, Saint-Affrique, Villefranche-de-Rouergue et Decazeville. 

Un défilé aussi à Cahors

A Cahors, les manifestants se sont donnés rendez-vous devant la prefecture pour une casserolade. Environ 1 500 personnes étaient sur place, mais le cortège a rapidement grossi au fur et à mesure de sa déambulation en direction de la gare de Cahors. Ils étaient environ 1800 à l'arrivée. 

les rassemblements organisés en dehors de la ville rose se sont déroulés dans le calme.