Rencontre avec les secouristes bénévoles des manifestations des “Gilets jaunes” à Toulouse

Des secouristes volontaires interviennent pendant une manifestation, le 8 décembre 2018, à Toulouse. / © Pierre Berthuel / Le Pictorium
Des secouristes volontaires interviennent pendant une manifestation, le 8 décembre 2018, à Toulouse. / © Pierre Berthuel / Le Pictorium

Ils étaient présents sur toutes les dernières manifestation des "Gilets jaunes" à Toulouse. rencontre avec ces secouristes volontaires qui viennent bénévolement en aide aux blessés de tous bords. 

Par Laurence Boffet

Tee-shirt blanc et croix rouge bien en vue, on les reconnaît aisément dans les manifestations. Dans le civil, ils sont pompiers volontaires, aides-soignants ou encore infirmiers. Et depuis quelques semaines, chaque samedi, ils sont secouristes bénévoles lors des manifestations des "Gilets jaunes" à Toulouse. Tous ces volontaires portent secours aux personnes blessées pendant les manifestations. Et ils tirent la sonnette d'alarme face au très grand nombre de blessés, environ 180 par manifestation, selon eux. 

A l'origine de la création de ce groupe de volontaires, Guillaume Bru. Il en a eu l'idée après avoir assisté à une manifestation particulièrement violente, il y a un mois : "il y avait des mamies qui pleuraient, qui étaient paralysées de peur" explique-t-il. "Et des enfants, des passants, plein de personnes qui étaient blessées, qui criaient, qui étaient apeurées... Et le constat, c'est qu'il n'y avait personne pour pouvoir les sortir de là ou juste leur conseiller de partir". 
Aujourd'hui, les secouristes volontaires sont 70. Ils apportent les premiers soins mais servent aussi d'intermédiaires quand les secouristes professionnels peinent à intervenir au coeur des manifestations pour des raisons de sécurité. 
Depuis le début du mouvement des "Gilets jaunes", ils indiquent avoir soigné près de 500 personnes, des manifestants, des policiers mais aussi de nombreux passants. Selon eux, le nombre des blessés est minimisé par les autorités et augmente au fil des manifestations. 

Amy MCarthur et Virginie Beaulieu les ont rencontré :
A la rencontre des secouristes bénévoles pendant les manifestation des "Gilets Jaunes"

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus