Rentrée scolaire : une solution d'urgence trouvée pour 6 enfants sourds près de Toulouse

Publié le
Écrit par Benoît Roux .

A Ramonville-Saint-Agne, l'école est reconnue comme Pôle d’Enseignement des Jeunes Sourds. Une réussite qui attire de nouveaux élèves de toute la France. 6 enfants s'étaient vu refuser cette scolarité pour la rentrée. Une dérogation exceptionnelle vient d'être accordée.

L'école Jean Jaurès de Ramonville-Saint-Agne près de Toulouse croule sous les demandes. C'est devenu un exemple pour la scolarité des enfants sourds. Tellement bien que les parents n'hésitent pas à déménager de toute la France et parfois même de l'Europe pour scolariser leur enfant près de Toulouse. Seulement voilà, le nombre de places est limité à 56 pour maintenir la qualité de l'enseignement. 

Pour cette rentrée 2022, 6 enfants de 4 familles n'avaient pas pu intégrer cette école au grand désarroi de leurs parents, notamment 2 familles qui ont déménagé du Nord de la France. 

Les 6 enfants finalement accueillis à Ramonville

Une dérogation exceptionnelle pour cette année scolaire 2022-2023 a été accordée pour les 6 élèves. Ils intègreront ce Pôle d'Enseignement des Jeunes Sourds de Ramonville. "C'est un soulagement, confie Clémence Couture, l'une des mamans qui a déménagé de Lille pour sa fille. Il y a eu un élan de solidarité extraordinaire avec plus de 100 personnes devant le rectorat de Toulouse jeudi pour la rentrée : des collégiens, des lycéens qui parfois ont retardé leur rentrée. La communauté sourde a été incroyable."

Les enfants ont donc intégré l'école Jean-Jaurès qui a la particularité d'avoir 1 classe par niveau, contrairement à d'autres établissements qui regroupent les enfants sourds du CP au CM2. "Nous sommes partis de Lille pour ces raisons-là. Il n'était pas question pour moi que ma fille se retrouve dans un tel établissement, déclare Clémence Couture. Nous étions sur liste d'attente et on nous proposait une école avec classe commune du CP au CM2, avec des enfants sourds ukrainiens alors que ce n'est pas du tout la même langue des signes. La mobilisation a payé, on remercie l'APES qui a très bien négocié. On s'est senti très soutenus alors que nous ne sommes pas de la région."

Une solution d'urgence a été trouvée. L'école de Ramonville comptera donc 62 élèves au sein de 4 classes alors que l'établissement était prévu au départ pour en accueillir 36. Une réussite et un modèle qui devraient être reproduits dans une école limitrophe à Rangueil.

Bientôt un autre Pôle d'Enseignement des Jeunes Sourds en région toulousaine

Dans un communiqué commun, la ville de Ramonville, l'académie de Toulouse et l'APES 31 (Association des Parents d’Enfants Sourds) précisent : "un travail sera engagé dès la mi-septembre par l'Éducation nationale, en lien avec l'APES, concernant la poursuite du déploiement du second dispositif 1er degré implanté dans une commune limitrophe".

Face à l'afflux des demandes, un second PEJS ouvrira à Rangueil (Toulouse) mais il n'est pas opérationnel pour l'instant. La coordinatrice de l'école Jean Jaurès de Ramonville travaille avec le rectorat. Lors de sa visite à Toulouse début septembre, le ministre de l'Éducation a affirmé que ce dossier avait été évoqué avec le recteur de l'académie de Toulouse. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité