“Avec le retour de tes internationaux, des couleurs tu retrouveras” (proverbe toulousain)

Romain Ntamack (au centre), l'un des artisans du succès toulousain / © R. Gabalda / AFP
Romain Ntamack (au centre), l'un des artisans du succès toulousain / © R. Gabalda / AFP

Largement vainqueur de Clermont (34-8) au Stadium, les Toulousains, déchaînés pendant au moins 30 minutes, ont fait vibrer leur supporters. 

Par FV avec AFP

Trois essais en 25 minutes par trois joueurs qui rentraient de la Coupe du Monde au Japon : Sofiane Guitoune, Maxime Médard et Romain Ntamack. Le Stade Toulousain a étourdi Clermont samedi soir au Stadium (34-8), lors de la 9ème journée de Top 14. 

Ce large succès permet à Toulouse de remonter à la 7ème place au classement et d'entrevoir des lendemains meilleurs après un début de saison difficile pour le champion de France, privé de nombreux joueurs internationaux. 

On avait émis le souhait de faire une grosse performance. On avait émis le souhait de faire une grosse entame de match. C'est ce qui a été fait. Les joueurs, un peu crispés, ont bien répondu présents. Ça fait plaisir. Il y a eu le retour de certains (internationaux). Il y a eu le plaisir de se retrouver ensemble. Les essais, c'est un travail collectif. Qu'ils soient inscrits par des internationaux c'est peut-être symbolique. Ce qui est rassurant c'est qu'on a pris l'initiative. (Régis Sonnes, entraîneur du Stade Toulousain)

C'est en fait un véritable ouragan qui s'est abattu sur Clermont pendant presque une demi-heure. Avec d'abord une récupération et un contre parti au large sur lequel Sofiane Guitoune a donné à Huget qui, à l'aveugle, a décalé Ramos. S'extirpant d'un plaquage, l'arrière international a ainsi pu offrir à Guitoune, son coéquipier chez les Bleus, son premier essai de la saison. Ramos l'a transformé (10-0, 7).

C'est encore un gros coup de vent qui est passé sur les Clermontois sept minutes plus tard. Cette fois, c'est Guitoune qui a donné à Ramos, dont la passe sautée pour Maxime Médard a permis à l'ailier international de conclure. Le meilleur marqueur d'essais en activité aplatissait ainsi pour la 83e fois pour le Stade Toulousain. Avec la transformation de Ramos, Toulouse avait pris ses aises (17-0, 14e).

Sur un petit coup de pied à suivre de Zack Holmes, Romain Ntamack, tout juste élu révélation mondiale, s'est pointé, a slalomé pour inscrire le troisième essai. Lui aussi transformé. (24-0, 23)

Après la pause, les Clermontois ont mieux contenu les Toulousains. Et un autre international Bleu, Alivereti Raka, a enlevé le bonus offensif aux Toulousains en ramassant un ballon après une passe de Camille Lopez qui a beaucoup rebondi (24-8, 46e).

Mais ce bonus offensif, si important au classement, les Toulousains l'ont finalement récupéré grâce à Gilian Galan (71e), dans un essai cette fois tout en puissance.

Miracle à Castres face à Brive

Le Castres Olympique, de son côté, a failli sentir le vent du boulet. Le promu Brive, imprenable à domicile avec des victoires de prestige (Clermont, Toulon, Toulouse, Bordeaux), a bien cru emporté son premier succès hors loin de chez lui.

Mais Castres (9e, 18 pts), qui menait largement à la mi-temps avant d'être mené sur la fin (25-26), a finalement inscrit la pénalité salvatrice après le gong (28-26) pour s'éviter une crise. 

Sur le même sujet

Les + Lus