Rixe à l’arme blanche à Toulouse : l'assaillant mis en examen pour tentative de meurtre et violences volontaires

© Pascale Lagorce/FTV
© Pascale Lagorce/FTV

L'homme qui avait blessé plusieurs personnes à Toulouse lors d'une rixe à l'arme blanche vient d'être mis en examen des chefs de tentative de meurtre sur 3 victimes et violences volontaires avec arme sur deux autres victimes légèrement blessées. Il a été placé en détention provisoire. 
 

Par Corinne Carrière

Selon le parquet de Toulouse, l'homme qui avait agressé 5 personnes à l'arme blanche, dimanche soir, vient d'être mis en examen pour tentative de meurtre sur 3 victimes et de violences volontaires avec arme sur deux autres victimes. Les trois victimes les plus gravement touchées sont hors de danger. L'assaillant a été placé en détention provisoire.

Une dispute pour une cigarette serait à l’origine de l'agression à l’arme blanche qui s’est déroulée hier soir au centre ville de Toulouse. Une rixe qui a fait  5 blessés dont trois grièvement. L’assaillant interpellé serait soudanais et demandeur d’asile.
Dimanche soir, une rixe à l’arme blanche a fait 4 blessés dont trois grièvement dans le centre ville de Toulouse.
Les faits se sont déroulés en bas des allées Jean-Jaurès. Une dispute aurait éclaté entre un homme et un groupe de SDF à cause d’une cigarette.

L'assaillant aurait demandé une cigarette à deux jeunes femmes qui se trouvaient avec ce groupe, une dispute aurait alors éclaté, des coups auraient été échangés et dans la bagarre, l’homme aurait sorti son couteau et blessé 4 personnes.
Dans la bagarre trois personnes ont été grièvement blessées. Selon le parquet de Toulouse, ce matin et "sous réserve de toute évolution de santé des victimes, le pronostic vital d'une seule personne reste engagé", les deux autres toujours hosptitalisés à Rangueil et Purpan "ne sont plus en danger de mort".
Le quatrième blessé dans un état moins grave est lui hospitalisé à la clinique de l’Union.

Dimanche soir vers 19H30, les policiers municipaux de Toulouse sont intervenus et ont pu maîtriser l’assaillant. Il s’agirait d’un homme d’une trentaine d’années, originaire du soudan et demandeur d’asile. Interpellé et placé en garde à vue au commissariat central il est actuellement entendu par les enquêteurs. 
La piste terroriste est pour le moment écartée même si un témoin aurait entendu crier "allah akbar" par l’assaillant pendant la bagarre et lorsque ce dernier aurait sorti son couteau. 
Selon le parquet de Toulouse, "cet homme ne présente pas de signe de radicalisation en dépit de certains propos que certains témoins l'ont entendu tenir". 
 

Sur le même sujet

Les + Lus