Rugby : le Toulouse Olympique boycotte les réseaux sociaux ce week-end pour protester contre les injures racistes

Ce week-end, le Toulouse Olympique XIII ne postera rien sur les réseaux sociaux. Le club soutient l’opération initiée par le monde sportif anglais qui veut dénoncer les messages haineux et racistes publiés sur ces plateformes.

Le club a annoncé un "black out" sur ses réseaux sociaux, du vendredi 30 avril 16h jusqu’à lundi 3 mai minuit.
Le club a annoncé un "black out" sur ses réseaux sociaux, du vendredi 30 avril 16h jusqu’à lundi 3 mai minuit. © Toulouse Olympique XIII

Ecran noir durant quelques jours pour le Toulouse Olympique XIII. Le club soutient l’opération de "black out" total sur les réseaux sociaux, à l’initiative du monde sportif anglais.

Les clubs de football anglais de Premier League et de Super Ligue féminine ont décidé de boycotter les réseaux sociaux, du vendredi 30 avril au lundi 3 mai. Les sportifs veulent protester contre les injures racistes et les messages de haine dont ils sont victimes sur ces plateformes.

Le Toulouse Olympique s’associe donc à cette démarche, pour « afficher son soutien dans la lutte contre le racisme » et « condamner également fermement les messages insultants ou haineux publiés sur ces plateformes », précise le club dans un communiqué.

Multiplication des insultes contre les sportifs

Les injures et insultes envers les joueurs sur les réseaux sociaux ont été multipliées par 4,5 depuis septembre 2019, a dénoncé vendredi Manchester United. Parmi ces publications, 86 % comprenaient des injures racistes et 8% étaient homophobes ou transphobes. 

Ce mouvement de protestation contre la haine sur les plateformes numériques prend de l’ampleur dans le monde du sport. Le 26 mars dernier, l’ancien footballeur Thierry Henry a annoncé qu’il se retirait des réseaux sociaux, en réaction au "racisme", à "l'intimidation" qu’il y subissait.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport rugby réseaux sociaux société