Pour se protéger du Coronavirus, Andorre, voisine de l'Espagne, rend le port du masque obligatoire sur son territoire

Compte tenu de la situation épidémiologique dans les pays voisins notamment en Espagne et l'arrivée des touristes en Andorre, la principauté a décidé de se protéger du Coronavirus en prenant différentes mesures, comme le port du masque obligatoire à partir de ce mercredi 15 juillet 2020. 

© Gouvernement d'Andorre
Vu la situation en Espagne, à Lérida en Catalogne, notamment, le gouvernement de la principauté d'Andorre a approuvé mardi, lors d'une réunion extraordinaire du Conseil des ministres, le décret par lequel des mesures exceptionnelles sont adoptées dans le cadre de l'urgence sanitaire causée par le coronavirus pour minimiser le risque de transmission de la maladie. Vu la situation épidémiologique dans les pays voisins et l'arrivée des touristes, Andorre estime nécessaire de renforcer les mesures préventives qui sont entrées en vigueur après leur publication au Journal officiel de la Principauté d'Andorre (BOPA) à minuit.

L'utilisation d'un masque est désormais obligatoire sur les voies publiques et dans les espaces - fermés et ouverts - pour une utilisation publique avec maintien de la distance minimale de sécurité de 1,5 mètres. Obligatoire s'applique à toutes les personnes âgées de 10 ans et plus, bien qu'il soit recommandé pour les enfants âgés de 6 ans et plus. Quant au type de masques à utiliser, ils peuvent être chirurgicaux, faits maison ou hygiéniques.
Un masque n'est pas requis pour les sports de plein air, sauf pour le cyclisme en zone urbaine et la course à pied lorsque la distance de sécurité de quatre mètres ne peut être garantie. Ce même décret stipule que les propriétaires de restaurants, bars et pubs doivent s'assurer qu'il n'y a pas de rassemblement de personnes en dehors de leurs établissements sans garantir le respect de la distance de sécurité ou l'utilisation du masque. Le décret est considéré comme une exigence de l'autorité sanitaire et est sanctionné conformément à la loi générale sur la santé. Des pénalités de 100 euros seront appliquées à ceux qui ne respecteront pas cette mesure. Si l'infraction est récurrente, la pénalité sera de 1001 euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
andorre international espagne coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter