• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Selfies, autographes : le bain de foule “rock-star” d'Emmanuel Macron place du Capitole à Toulouse

Emmanuel Macron place du Capitole / © France 3
Emmanuel Macron place du Capitole / © France 3

En visite dans la ville rose, le Président de la République a pris plus d'une heure pour saluer ses supporters réunis place du Capitole : selfies, autographes, poignées de main et même quelques larmes !

Par Fabrice Valery

Officiellement, le Président de la République était à Toulouse ce lundi pour s'exprimer sur le thème du logement. Mais entre une visite d'un foyer pour femmes seules dans le quartier des Carmes et la table ronde prévue sur le sujet du logement au Capitole, Emmanuel Macron n'a pas manqué de saluer ses fans regroupés place du Capitole.

La visite du matin avait pris du retard mais avec ce bain de foule improvisé, le Président s'est présenté au final à la table ronde à la mairie avec deux heures de retard. 

Il faut dire qu'en ces temps de contestation, avec des sondages à la baisse et des dossiers difficilement gérés cet été comme celui de la baisse des APL ou encore polémique sur la gestion de l'ouragan Irma, le Président a peut-être besoin de retrouver ses soutiens comme pendant la campagne.

Il a donc pris longuement le temps de faire le tour de la place du Capitole où s'étaient réunis des Toulousainss. En tout, plus d'une heure entre poignées de mains, autographes et de nombreux selfies !

Dans la foule, des curieux, des lycéens (dont un lui a même demandé un mot d'excuse, que le Président ne lui a pas accordé) mais surtout des fans, dont certains "marcheurs de la première heure", comme cet homme qui sert longuement la main d'Emmanuel Macron. 

Certains ont même laissé échapper une larme, trop émus par cette rencontre : 
Un fan du Président en larmes place du Capitole

Un peu plus tôt, le Président avait été interpellé dans la rue à son arrivée aux Carmes mais les sollicitations étaient moins positives : un militant du Droit au Logement l'a questionné sur sa politique en la matière et un journaliste l'a interrogé sur l'emploi du terme "fainéants" pour qualifier ceux qui refusent ses réformes, notamment dans le code du travail. 

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus