Solidarité : un conducteur de bus de Toulouse va courir 380 kilomètres en faveur des sans-abris

380 kilomètres en 7 jours, c'est le challenge de Fabien Debaucheron. Ce conducteur de bus va courir de Toulouse à Marseille pour sensibiliser et récolter des fonds en faveur de la réinsertion des sans-abris.
"A la rencontre de l'humain", Fabien Debaucheron va courir avec son drapeau qui montre une main tendue.
"A la rencontre de l'humain", Fabien Debaucheron va courir avec son drapeau qui montre une main tendue. © Fabien Debaucheron
Le départ est prévu ce dimanche 11 octobre à 9 heures. Fabien Debaucheron, chauffeur de bus au sein de la régie de transport Tisséo, partira du dépôt de bus d’Atlanta à Toulouse où il prend son poste chaque matin.
Il va s'élancer pour un périple de 380 kilomètres en sept étapes quotidiennes de 50 à 70 km, sans argent, mais avec des dessins dans son sac à dos.
 

J’avais envie, à travers ce défi, de pouvoir donner une autre image du chauffeur de bus que celle du fainéant qui ne pense qu’à faire la grève car malheureusement, c’est plutôt celle qui est véhiculée. Derrière chaque personne, il y a des choses à découvrir et à faire partager.

Fabien Debaucheron

Sortir de ma zone de confort

Fabien Debaucheron a décidé fin juin de se lancer dans ce nouveau challenge, après avoir envoyé un colis de baskets pour l'association La Bagagerie. Cette association réalise un projet de réinsertion en proposant aux SDF de pratiquer la course à pied.
 

C'était un beau projet de réinsertion par le sport donc il m'a paru normal de faire ce don. Alex Sanz, le responsable de l'association m'a écrit une lettre pour me remercier et me dire que mon geste les avaient touchés. Juste après l'avoir reçue, je suis parti courir et l'idée de ce défi de rejoindre Toulouse à Marseille a fait son chemin. Quitte à me lancer dans cette aventure, il fallait que je la vive en me mettant à la place de ces allocataires, en sortant de ma zone de confort pour aller à la rencontre de l'humain.

Fabien Debaucheron

Pour seul bagage, Fabien Debaucheron aura un petit sac à dos de course à pied avec un duvet, 3 tenues de rechanges, une tenue de pluie et une autre plus chaude pour le soir. Ainsi qu'un drapeau avec une main tendue pour rester visible et montrer au plus grand nombre son parcours solidaire.

"L'objectif de ce défi est d'aller à la rencontre des gens et de courir pour les invisibles, ceux qu’on ne prend plus la peine de regarder" insiste Fabien Debaucheron.

Chaque midi et soir, il me faudra aller vers les gens pour manger ou trouver un endroit pour dormir. Ma seule monnaie d'échange, ce sera des dessins que m'ont donnés les enfants de grande section au CM2 de l'école de Tarabel.

Fabien Debaucheron


Son arrivée est prévue, samedi 17 octobre 2020, pour la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, une date symbolique choisie pour marquer les esprits.
Une aventure qu’il sera possible de suivre au jour le jour sur sa page Facebook.
 
 Les sept étapes du défi de Fabien Debaucheron

Dimanche 11 octobre : Toulouse (dépôt de bus d’Atlanta) - Soual (58 km).
Lundi 12 octobre : Soual - Saint-Pons-de-Thomière (58 km).
Mardi 13 octobre : Saint-Pons-de-Thomière - Pouzolles (54 km).
Mercredi 14 octobre : Pouzolles - Palavas-les-Flots (60 km).
Jeudi 15 octobre : Palavas-les-Flots - Arles (67 km).
Vendredi 16 octobre : Arles - Martigues (50 km).
Samedi 17 octobre : Martigues - Marseille (La Bagagerie) (35 km).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
course à pied sport solidarité société