TEMOIGNAGE. Jade, 14 ans, harcelée par un homme sur les réseaux sociaux

Jade* est une collégienne de 14 ans. Elle s'est liée d'amitié sur internet avec un jeune qui s'est fait passer pour un lycéen amoureux et qui a fini par la menacer de mort. Etapes d'un cauchemar dont elle a du mal à s'extraire.

Jade a été victime de cyber-harcèlement via les réseaux sociaux, elle témoigne pour mettre en garde les autres ados.
Jade a été victime de cyber-harcèlement via les réseaux sociaux, elle témoigne pour mettre en garde les autres ados. © France 3 Occitanie/Emmanuelle Gayet

Jade est en classe de 3e, elle va fêter ses 15 ans en avril. Blonde aux yeux bleus, des formes rondes... une âme douce et sensible dans un corps de femme. Quand elle fait le récit de la rencontre numérique qui vient de bouleverser sa vie, elle reste stoïque... en apparence seulement car au fond, elle le dit elle-même, elle a perdu quasiment toute sa confiance en elle.

Comment a commencé cette relation avec cet internaute ?

On s'est rencontré sur "discord". On regardait lui et moi un live de jeux vidéo. Il m'a mentionnée dans une discussion. J'ai reçu une notification, alors en message privé, je lui ai demandé pourquoi. A partir de là, on a commencé à discuter et puis on a vite sympathisé.

On est devenu de plus en plus proches. On s'est confié nos problèmes familiaux. Il m'a raconté que lui aussi se disputait avec ses parents, qu'il avait 16 ans et était au lycée. Sur le moment, je ne m'en suis pas rendu compte, mais il ne disait rien de précis. J'avais le sentiment qu'on se comprenait. Je me suis sentie en confiance et j'ai parlé des disputes avec ma mère, du fait que je n'avais plus envie de voir ma famille côté paternel. J'ai parlé de mes problèmes, de ce que j'éprouvais.

Qu'est-ce qui fait que tu as eu confiance ?

Il m'écoutait, me consolait et quand je lui parlais de mes problèmes, il m'aidait à trouver des solutions. Quand je pleurais, il me disait : "tu peux tout me dire, je serai toujours là pour toi". Il y a eu une très grave dispute avec ma mère et il m'a aidée à désamorcer les choses.

Il m'a dit par exemple : "si tu peux rien faire, reste dans ta chambre, tu la calcules pas jusqu'à ce que tu sois calme. Tu prends le temps de te sentir mieux, que la colère sorte et ça va aller". J'avais confiance parce qu'il cherchait le meilleur pour moi, enfin c'est ce que j'ai cru. Il ne me remontait pas contre ma mère. Au contraire, il essayait de tout faire pour que je puisse me réconcilier avec elle.

Ces échanges, ça a duré longtemps ?

Un mois et demi environ. On se parlait souvent. Des fois dans ses messages, il me draguait ouvertement. Au début, j'étais très prudente parce qu'il y a plein de garçons qui envoient des messages en disant : "tu es belle, je t'aime, tu veux sortir avec moi ?". Je me suis dit : attention, il drague sur les réseaux, mauvais point. 

Mais petit-à-petit, je suis tombée amoureuse. Comme je me sentais seule, il est devenu un peu un pilier dans ma vie en fait. Il était toujours là, toujours à l'écoute. Je lui ai dit de plus en plus de choses sur ce que je vivais, ce que je ressentais. Je pleurais en discutant avec lui et ça me soulageait. Il m'a lâché un "je t'aime" quand j'étais si mal après la dispute avec ma mère.

Que te racontait-il ?

Quand j'y repense, pas grand chose en fait. Mais sur le moment, je n'ai pas réalisé. On parlait surtout de mes problèmes, des disputes. Je l'ai senti sincère dans sa façon de dire les choses. Il était avec moi. Il m'a dit une deuxième fois "je t'aime". Et il se trouve que j'ai eu un problème sur "discord". Je n'arrivais plus à me connecter. Je me demandais si c'était juste mon téléphone et mon ordi ou si c'était un problème avec mon compte.

Comme j'avais une confiance aveugle en lui, je lui ai demandé de regarder. Il m'a demandé mon mail et mon code et c'est là que tout a basculé. Il a changé immédiatement mon mot de passe. ça a été très violent parce que le matin même, il était doux, hyper-positif. Et à partir du moment où il s'est connecté sur mon compte, c'était une autre personne, agressive. Violente.

Que s'est-il passé ?

Il a envoyé des messages à des personnes par rapport à moi en disant par exemple "ah ouais elle est trop conne", des choses comme ça. Quand il m'a rendu mon compte, je lui ai demandé sur "snapchat" pourquoi il avait fait ça. Il m'a répondu : "Nique ta mère et envoie des nude" (photos de soi-même qu'on prend avec son smartphone, en étant nu ou partiellement dénudé). 

Il a ajouté : "si tu ne m'envoies pas les nude, je vais garder ton compte sur Discord, écrire à tous tes amis et te faire une réputation de pute. Je vais détruire ta vie !".

Comment as-tu réagi ?

C'était en pleine nuit. Je suis allée voir ma mère en pleurs. J'avais honte, j'étais sous le choc, je ne savais plus quoi faire. Elle m'a tout de suite dit de faire des captures d'écran et qu'on allait porter plainte. Quand il a vu ça parce qu'on voit sur "snapchat" (quand on fait une capture d'écran ), il m'a mis un "t'es morte !".

Déjà que je me sentais trahie, j'étais détruite. En fait, il a déjà commencé à détruire ma vie à ce moment-là. J'ai quand même continué les copies d'écran et ma mère lui a envoyé un message en lui disant d'arrêter de m'embêter. Je me suis dépêchée de tout changer, mon mot de passe et le mail. Il m'a dit qu'il jouait avec moi depuis le début, que son nom était faux, ses photos aussi et que la police ne pourrait jamais le trouver.

Qu'as-tu fait ensuite ?

J'ai l'ai bloqué partout : snapchat, tweeter. Mais je ne sais pas comment, il a réussi à récupérer mon numéro de téléphone. Alors il m'a fait du chantage en me disant : "si tu veux pas que je mette des photos de ta mère et de ton père sur les réseaux, arrête de me bloquer !" Il m'a dit qu'il allait envoyer des messages à tous mes proches et qu'il allait commencer par ma petite soeur.

J'étais tellement mal ! Je lui ai répondu qu'à moi, il pouvait faire les pires crasses, mais qu'il devait laisser ma soeur tranquille. Il a essayé de m'appeler en appel masqué mais je savais que c'était lui. J'ai donné le téléphone à ma mère. Elle l'a menacé en lui disant : "maintenant tu arrêtes ou ça va mal se passer pour toi". Il a raccroché. Mais il m'avait envoyé un message : "je sais où t'habites, j'ai ton numéro".

Où en êtes-vous avec la plainte ?

Ma mère est allée au commissariat, moi je ne me sentais pas d'y aller franchement... Mais ils n'ont pas voulu prendre la plainte parce qu'ils considèrent qu'il n'y a que des menaces, pas d'actes. Moi je me suis mise à devenir parano. Je vérifie dans toutes les pièces qu'il n'y ait personne et j'ai même eu l'idée de prendre un couteau pour me protéger. Quand je suis seule à la maison, je m'enferme avec le chat dans la chambre.

J'ai débloqué mon compte pour voir. J'avais besoin de savoir si ça s'était calmé. J'ai vu un message qu'il a laissé avec une photo de Daesh : "les gars, je pars en guerre contre une personne".  Et puis "petite pute, je sais très bien que tu vois ce tweet". Une amie a essayé de le calmer. Elle lui a dit de l'appeler pour qu'ils se parlent. Résultat : il menace de mettre nos deux numéros en ligne. Et plein d'autres menaces très vulgaires comme de dire "leak sa chatte sur les réseaux sociaux et péter son crâne", "je vais chez elle, je la baise cette salope".

Ca doit être difficile à vivre...

Oui c'est très violent. Avec "snapchat", il a pu me localiser, alors que moi quand il m'appelait il était toujours en ville. Je n'ai pas repéré son adresse. Je vois que je ne le connaissais pas du tout. Je me dis qu'il fait partie d'un gang et j'ai l'impression qu'il prépare quelque chose, qu'il peut débarquer chez moi. J'ai l'impression qu'il va se passer quelque chose mais mes proches ne me croient pas. 

Je vais voir un psy pour mes problèmes familiaux mais là non plus, je n'ai pas l'impression d'être soutenue. Je me sens trahie et terrifiée à l'idée qu'il m'arrive quelque chose. Déjà que je stressais à cause de mes problèmes, là en plus je suis devenue parano. C'est vraiment horrible. Quand il y a quelqu'un avec moi, ça me rassure mais je suis toujours très stressée. 

Tu as eu le bon réflexe d'en parler à ta mère et de ne pas envoyer de photos. Quels conseils donnerais-tu à une amie en pareil cas ?

Le dire à ses parents tout de suite. Ne pas chercher comme moi à comprendre pourquoi il a fait ça et que ça dégénère. Surtout, se confier. Quand on me dit que je ne suis pas la seule à qui ça arrive, ça me rassure. Il ne faut rien envoyer et faire des captures d'écran, prévenir le serveur pour qu'il intervienne et sache que la personne derrière ce profil est quelqu'un de malveillant.

Je me dis que je l'ai échappé belle quand même parce qu'il n'y a pas de photos de moi nue sur les réseaux qui peuvent surgir n'importe quand. Une autre leçon : il faut toujours enlever la localisation, même si on a confiance en la personne. C'est très important. Il ne faut pas être naïve, ça peut arriver très vite, sans qu'on se doute de quoi que ce soit. Une belle histoire peut se transformer en cauchemar. 

Le plus dur pour moi, c'est de me sentir salie parce qu'il a essayé de ruiner ma réputation alors que je lui faisais totale confiance. Il a fait ce qu'il voulait. Au fond de moi, je sais que c'est une fausse réputation, mais dans ma conscience, j'ai l'impression que les gens, c'est ce qu'ils vont retenir de moi. 

*Le prénom a été modifié.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux société éducation santé