Témoignage. "J'ai adoré faire du cinéma", Thibaut atteint de handicap raconte son expérience dans le film "Un p'tit truc en plus"

Publié le Mis à jour le Écrit par Sardain Claire et Sophie Pointaire

Le tout premier film de l'humoriste Artus "un p'tit truc en plus" sortira en salle début mai. Il s'agit d'une comédie qui pose un regard tendre sur le handicap. .Rencontre avec l'un des acteurs, Thibaut Conan, un jeune joueur de basket de Colomiers en Haute-Garonne, atteint d'une maladie rare de croissance excessive.

Proposer un autre regard sur le handicap, c'est le credo du tout premier film de l'humoriste Artus "un p'tit truc en plus "qui sortira en salle début mai. Rencontre avec l'un des acteurs, Thibaut Conan, un jeune joueur de basket de Colomiers, près de Toulouse. 

Le handicap au cinéma

Sur un parquet, Thibaut Conan, 2m10 est dans son élément. Grâce au basket, le jeune homme de 25 ans a trouvé un sport, où il s'épanouit. Mais il a fallu beaucoup de travail. Atteint du syndrome de Sotos, Thibaut a grandi trop vite. Il a connu une croissance hors norme, des difficultés à marcher et à parler, des années de rééducation. 

Alors quand il apprend que l'humoriste Artus l'a choisi pour jouer dans son film, il a du mal à le croire. "Au début je croyais que c'était une blague", témoigne Thibaut. "Moi, qui ne suis pas acteur de base, j'ai vraiment aimé ce premier tournage. Je me suis senti à l'aise avec l'équipe et le groupe que nous formions".  

"Une expérience incroyable"

Pour ce film, qui pose un regard tendre et drôle sur la différence, Artus cherchait de jeunes comédiens en situation de handicap. Eric Michel, l'entraîneur de Thibaut, envoie donc une photo de toute son équipe de basket adapté. Et c'est Thibaut, qui est choisi par la production. Une expérience incroyable dont le jeune homme revient transformé.

durée de la vidéo : 00h00mn29s
"Un p'ti truc en plus" un film d'Artus ©Pan Distribution

"C'est certain que ça lui a fait du bien", raconte son entraîneur Eric Michel. "Il est parti vivre pendant sept semaines en communauté avec des gens qui lui ressemblaient et avec quelqu'un qui est extrêmement bienveillant. Car Artus apporte un regard neuf sur le handicap et sur la façon d'en parler. Et je pense que ça, ça l'a grandi Thibaut, sur le plan humain en tout cas, c'est évident."

Une vocation est née

Des souvenirs plein la tête, Thibaut a depuis retrouvé son poste de contrôleur mécanique dans son établissement d'aide par le travail. Un retour dans une vie bien rangée. Mais cette petite incursion dans le cinéma lui a donné des idées. 

"Ça m'a surtout donné envie de refaire des tournages", explique Thibaut. "De prendre des cours de théâtre et oui, d'aller plus loin, poursuivre mon chemin dans le cinéma". Car désormais, Thibaut prend des cours de théâtre trois fois par semaine pour participer à de nouveaux castings.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité