• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une toulousaine veut alerter les femmes sur les risques de l'implant contraceptif Essure

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

La polémique sur l'implant contraceptif Essure prend de l'ampleur. Une action en justice est en cours en France. A Toulouse, une femme affirme avoir été victime de ce dispositif de stérilisation, elle veut alerter sur les risques encourus.

Par Juliette Meurin

Faut-il avoir peur de l'implant contraceptif Essure ?
De nombreuses femmes affirment avoir des problèmes de santé depuis qu'on leur a implanté ce dispositif. La plupart souffre de fortes hémorragies mais aussi de troubles neurologiques avec parfois des paralysies temporaires ou permanentes.
C'est le cas notamment d'une toulousaine qui veut aujourd'hui alerter les autres femmes sur les risques encourus avec cet implant.
Corinne, mère de deux enfants a vu son état de son santé se déteriorer très rapidement après la pose de ce dispositif. Fatigue chronique, accouphènes, douleurs abdominales, les sympthômes se sont multipliés et se sont intensifiés. Après deux ans de calvaire elle a persuadé son chirurgien de lui retirer les implants.

Voir le reportage de Cécile Fréchinos et Olivier Denoun
l'association resist demande la supension du dispositif médical contraceptif



En France, des femmes ont créé une association pour demander le principe de précaution et la suspension de ce dispositif médical qui permet une contraception définitive et irreversible. 
L'association baptisée RESIST (Réseau d'Entraide, Soutien, d'Informations sur la Stérilisation Tubaire) a également lancé une pétition contre Essure qui approche les 50 000 signataires.
Une action en justice est également en cours.

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus