Cet article date de plus de 4 ans

Toulouse : 18ème jour de grève de la faim pour la mère de Sarah Giraud

Carole Elicha-Giraud poursuit sa grève de la faim, entamée le 8 avril dernier, devant le palais de justice de Toulouse. La mère de Sarah Giraud, décédée en 2008, continue de demander l'emprisonnement de l'ancien compagnon de sa fille, condamné pour non-assistance à personne en danger. 
Carole Elicha-Giraud, la mère de Sarah Giraud décédée en 2008.
Carole Elicha-Giraud, la mère de Sarah Giraud décédée en 2008. © Emmanuel Fillon/France 3 Midi-Pyrénées
Sarah Giraud est décédée en 2008 d'une intoxication médicamenteuse. La jeune fille âgée de 19 ans avait ingéré une grosse quantité de médicaments et expliqué son geste dans une lettre.
Mais auparavant, elle s'était disputée avec son compagnon, lequel, ivre, l'avait frappée. 

L'enquête conclut au suicide, la mort de Sarah n'étant pas dûe aux coups mais à l'overdose de médicaments. Son compagnon est condamné à de la prison ferme pour non-assistance à personne en danger. 

C'est en le croisant un jour dans la rue que Carole Elicha-Giraud comprend que l'homme a été laissé en liberté. Elle entame alors une grève de la faim pour dénoncer cette situation d'une grande injustice, selon elle. Carole Elicha-Giraud conteste la version officielle de l'enquête et reste convaincue que sa fille est décédée sous les coups de son compagnon. 
Le juge d'application des peines vient de placer le jeune homme sous bracelet électronique. 

Voir ici le reportage de Sandrine Mörch et Emmanuel Fillon, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 01 min 26
18ème jour de grève pour la mère de Sarah Giraud

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers