A Toulouse, le campement sauvage des bords de Garonne évacué dans le calme, ses occupants dont des enfants relogés

Les services de l’Etat et de la Ville de Toulouse ont procédé, ce mercredi à 8H, à l’évacuation du campement installé sur les berges de la Garonne dans le quartier d’Empalot. Tous les occupants se sont vus proposer une solution d’hébergement.
© Sylvain Duchampt
Le campement sauvage situé sur les berges de la Garonne à Toulouse et où vivaient une vingtaine de personnes dont des enfants, a été évacué dans le calame ce mercredi matin, à la suite d'une décision de justice. Pour organiser l’évacuation du campement, les services de la Police nationale et municipale ont été mobilisés, ainsi que la Direction départementale de la cohésion sociale. La situation administrative et sociale des occupants avait été évaluée préalablement à l’évacuation. Aucune situation sociale inquiétante n'avait été signalée, néanmoins les conditions sanitaires et de sécurité pour les occupants étaient très préoccupantes.

L’habitat précaire était insalubre et l’accès à l’eau n’était assuré que par l’acheminement de bidons. Le terrain, en raison de sa proximité immédiate de la Garonne, est situé en zone inondable.

Après étude des situations administratives, les services de l'État et de la Ville de Toulouse ont pris en charge prioritairement les familles (ménages avec enfants) ainsi que certains couples sans enfants (soit 11 personnes - 8 adultes et 3 enfants) sur un dispositif d'hébergement (financé par la Mairie de Toulouse) et d'accompagnement social global (financé par l'Etat), afin de favoriser leur inclusion socio-professionnelle. Les 11 personnes adultes restantes ont fait l’objet d’une proposition d'hébergement temporaire à l'hôtel dans l’attente d’une orientation liée à leur statut.

Le dispositif d’accompagnement social global prévoit :Ce mardi, les services de la ville avaient proposé une solution d’hébergement, afin d’éviter aux enfants d’être présents au moment de l’évacuation du campement. Les services de la ville ont ensuite procédé au nettoyage et à la sécurisation des lieux. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société