Toulouse dans le top 3 du jambon-beurre le plus cher

© MaxPPP
© MaxPPP

Toulosue est la troisième ville de France pour le jambon-beurre le plus cher avec un prix moyen de 3,10 euros. Le sandwich jambon-beurre, le plus vendu en France, a augmenté de 1,26% en 2013 selon un indice publié depuis 2008 par une agence spécialisée.

Par Véronique Haudebourg

Avec un prix moyen de 3,29 euros, Paris est sans surprise la ville la plus chère, suivie par Marseille (3,17 euros) et Toulouse (3,10 euros). A l'inverse, c'est à Douai que l'on trouve le jambon-beurre le moins cher avec un tarif moyen de 2,22 euros, puis à Bourg-en-Bresse (2,35 euros) et Saint-Brieuc (2,43 euros), assure le cabinet spécialisé, Gira conseil, qui réalise une étude sur le sujet depuis 2008.

Comparé aux revenus moyens par ville, il faut travailler pour déguster un jambon-beurre
  • 8 minutes à Saint-Brieuc
  • 10 minutes à Paris
  • 15 minutes à Marseille
Le prix du sandwich jambon-beurre, le plus vendu en France
  • a augmenté de 1,26% en 2013
  • coute 2,71 euros en moyenne
  • reste 10,46% plus cher dans les grandes villes.
Le tarif de ce sandwich emblématique a constamment progressé pendant les trois dernières années, avec une hausse de 7,54% depuis 2010. Le prix de ce sandwich croît donc plus vite que les prix des autres produits de la restauration, selon le cabinet spécialisé

En 2013, le marché du sandwich en France est en croissance en volume et en valeur avec un chiffre d'affaires de 7,27 milliards d'euros. 

Le sandwich jambon-beurre, c'est
  • 58% des sandwichs consommés
  • 1,2 milliard d'unités
  • recul de 5,39%  de part de marché depuis 2012.
Plus globalement, Gira indique que le marché de la restauration rapide est en croissance en 2013 avec 7,236 milliards de repas pour un chiffre d'affaires de 45,86 milliards d'euros. Ce segment représente aujourd'hui plus de la moitié des repas consommés en hors domicile en France (52,05%).

La dépense moyenne, elle, diminue de 0,75%, avec une moyenne de 6,34 euros par repas, contre 6,39 euros en 2012 car le consommateur est de plus en plus attentif à ses dépenses, même dans les enseignes économiques et le nombre d'items consommés à chaque repas est en baisse, poursuit Gira conseil.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus