• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : le dépôt de carburant de Lespinasse bloqué par les agriculteurs

Devant le dépôt de Lespinasse ce lundi matin 11 juin / © Emmanuel Wat France3
Devant le dépôt de Lespinasse ce lundi matin 11 juin / © Emmanuel Wat France3

Les agriculteurs poursuivent lundi leur mouvement de blocage, entamé la veille au soir, de plusieurs raffineries et dépôts de carburant, dont celui de Lespinasse près de Toulouse, pour protester contre la concurrence de l'huile de palme importée sur le marché des biocarburants.

Par Michel Pech

Ils sont arrivés devant le dépôt de Lespinasse, près de Toulouse, dimanche soir et ce lundi matin, ils y sont encore. Le premier syndicat agricole, la FNSEA, et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont appelé leurs adhérents à occuper au total 14 sites stratégiques durant trois jours reconductibles.

Des blocages dans toute la France
Depuis dimanche soir, les raffineries Total de Feyzin près de Lyon, de Gonfreville-l'Orcher près du Havre et de Grandpuits (Seine-et-Marne) sont bloqués par des agriculteurs comme les dépôts pétroliers du port rhodanien Edouard Herriot, du port du Rhin, ainsi que ceux de Vatry (Marne), de Lespinasse près de Toulouse, Coignières (Yvelines) et de Cournon dans le Puy-de-Dôme.

La goutte d'huile de palme a fait déborder le vase
Jusqu'à 300.000 tonnes par an d'huile de palme, produit hautement controversé car accusé de favoriser la déforestation en Asie du Sud-Est, doivent en particulier être importées pour alimenter la bioraffinerie Total de La Mède (Bouches-du-Rhône), qui doit démarrer cet été. Alors que l'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza, mais plus chère.

Vidéo : le reportage d'Emmanuel Wat et Frédéric Desse

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus