A Toulouse, des riverains du quartier Paléficat opposés à la création d'un village d'insertion

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Wat

Plusieurs dizaines de familles de Roms ont installé un campement sauvage sur l'ile du Ramier. La mairie de Toulouse envisage de les reloger en périphérie du centre ville. L'association du quartier concerné "Vivre au Paléficat" n'est pas du même avis...

Le temps est compté pour le campement bidonville d'une centaine de personnes apparu sur l'île du Ramier, à proximité du Stadium de Toulouse. A l'approche de l'Euro 2016, la municipalité a prévu son démantèlement. Des familles originaires des pays de l'est et des Balkans doivent être relogées.



Un terrain situé au nord de la ville, dans le quartier du Paléficat, a été désigné pour accueillir une trentaine de bungalows. Sur place, des habitants s'opposent à ce projet, certains se sont placés devant les engins pour bloquer les travaux. Une "concertation bulldozer" dénoncée par les riverains de cette zone de Toulouse encore peu urbanisée. 

Le maire de Toulouse a décidé de suspendre le chantier, sans renoncer au projet de construire un village d'insertion. 



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité