• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : “dictée des cités”,une dictée géante pour fédérer les populations

Près de 350 personnes de tout âge / © Christine Ravier France 3
Près de 350 personnes de tout âge / © Christine Ravier France 3

Un championnat de dictée est organisé cette année en Occitanie. Ce samedi, elle s’est déroulée à Bagatelle l’un des quartiers de Toulouse

Par Christine Ravier + MP

Un championnat en Occitanie
Le concept existe depuis plus de 5 ans maintenant. L’esprit : stimuler les jeunes à s’engager dans la société. L’idée est partie de Paris. A Toulouse, elle rencontre un vrai succès. A tel point qu’un championnat est organisé par le Centre des arts urbains de Toulouse cette année en Occitanie. La dictée a déjà eu lieu à Narbonne, elle se déroulera aussi à Sète, Montpellier et Carcassonne. Cet après-midi elle se déroulait à Bagatelle, un des quartiers de Toulouse.

Toutes les générations peuvent jouer
Ils sont 150 à plancher en ce premier jour de vacances… Méritants et motivés par cette « Dictée pour tous », organisée au Mirail. Toutes les générations sont représentées dans une atmosphère très conviviale et ludique. Les adultes font la dictée toute entière… écoliers, collégiens et lycéens peuvent s’arrêter à différents paliers. Mais certains se prennent au jeu et poursuivent au-delà de leur niveau. A l’heure du goûter, correction des copies par les membres du Centre des arts urbains et des participants volontaires…

Tous égaux face à un texte
« Tout le monde se retrouve autour d’un texte, tous sont égaux par rapport à ce texte, c’est ça qui apporte cette chaleur humaine, ce ‘vivre ensemble’, que tout le monde puisse se parler sans qu’il n’y ait aucune barrière.  C’est ça le pouvoir des mots ».
Explique Karim Dibane, responsable du Centre des arts urbains


Les lauréats ont été récompensés… face au succès de l’initiative, le centre des arts urbains de Toulouse a décidé d’organiser un championnat régional. Narbonne a déjà concouru. Prochaine étape : Carcassonne. Puis ce sera au tour de Sète et Montpellier.


Vidéo : le reportage de Christine Ravier et Eric Foissac




 

Sur le même sujet

Bulle sous-marine de Fleury d'Aude : la fin d'une polémique de 30 ans

Les + Lus