• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Toulouse, Emmaüs se lance dans la vente en ligne

© FRED DUFOUR / AFP
© FRED DUFOUR / AFP

Un chiffre d'affaires qui augmente, des boutiques tendances à Paris et son arrivée dans la vente en ligne, Emmaüs n'en finit plus de bousculer son image "vieillote". A Toulouse, Emmaüs se dote d'une boutique en ligne qui ouvrira le 19 octobre.

Par Cécilia Sanchez

Fini de fouiller indéfiniment dans les piles de vêtements chez Emmaüs... La vente de charité se lance dans le e-commerce en ouvrant un nouveau site Internet équipé d'une boutique en ligne le 19 octobre prochain et le début des livraisons le 2 novembre. Un moyen de trouver des choses rares et originales depuis son canapé. 

"L'idée est de donner un coup de jeune à notre site pour redynamiser notre image", assure Mayli Ducos, d'Emmaüs Toulouse. Et toucher aussi de nouveaux clients : les jeunes, étudiants, les personnes éloignées et celles qui ne peuvent se déplacer. Emmaüs veut rattraper son retard en matière de vente en ligne, quand les mastodontes Le Bon Coin et Ebay occupent le terrain de la vente d'occasion. "C'est vraiment dans l'air du temps," confirme Mayli Ducos.

La boutique en ligne entièrement gérée en interne

Et un moyen de diversifier les activités d'Emmaüs. Car ce nouveau service est entièrement géré en interne, de la réalisation des photos à la mise en ligne. Sauf pour la conception, menée par une agence qui a conçu le prestashop. De beaux objets originaux "qui sortent du lot" rejoindront la boutique en ligne après un coup de neuf et la séance photo. "Des verres en cristal, des superbes manteaux ou de beaux meubles vintage" liste Mayli. Les prix seront équivalents à ceux des salles de vente avec des livraisons gratuites en négociation avec La Poste.


Avec ces objets d'exception, Emmaüs jouit d'un effet de mode : le recyclage et le vintage. Et continue de faire vivre l'économie circulaire : l'achat et la revente sur Internet ou dans les brocantes par les particuliers. D'ailleurs, cela se ressent dans le chiffre d'affaires qui a augmenté de 21 % en cinq ans. En 2014, Emmaüs a généré 485 millions d'euros.

Les magasins Emmaüs de Vannes et du Mans explorent déjà la vente en ligne. Toulouse se joint au mouvement, avant un hypothétique lancement national, un projet toujours en discussion.

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus