Toulouse : l'entraîneur et des joueurs du TFC se mobilisent pour donner leur sang

L'entraîneur et des membres du staff du TFC sont venus ce jeudi 7 janvier à la "maison du don" de Toulouse, apporter leur soutien à l'établissement français du sang, qui manque de poches des groupes sanguins A, B et O, dans le cadre de la 4ème opération "missing type", qui dure jusqu'au 16 janvier.

L'entraîneur du TFC Patrice Garande a donné son sang, comme d'autres membres du club, en soutien à l'opération "missing type".
L'entraîneur du TFC Patrice Garande a donné son sang, comme d'autres membres du club, en soutien à l'opération "missing type". © Christophe Romain / FTV

Les donneurs de sang bénévoles, réguliers ou occasionnels, ont eu la surprise de croiser ce jeudi matin l'entraîneur et des membres du staff du TFC à la "maison du don" de Toulouse-Lapeyrouse : ils sont venus apporter leur soutien concret à l'Etablissement Français du Sang du chef-lieu de la Haute-Garonne, qui manque de poches des groupes sanguins A, B et O.

Cette implication collective s'est déroulée dans le cadre de l'opération "missing type".

Tous ceux qui souhaitent participer à cette opération - dont c'est la 4ème édition cette année du 4 au 16 janvier - sont invités à la promouvoir selon le principe du "missing type" - autrement dit du caractère manquant : il s'agit de remplacer les lettres A, B et O par le "tiret du 8" - qu'on appelle aussi "underscore" _ dans toutes leurs communications : messages, adresses, signatures, posts sur les réseuax sociaux etc.

Exemple dans cet _rticle : selon la fréquence de ces caractères dans les mots employés, il faut parfois jouer aux devinettes pour _ien c_mprendre le mess_ge. 

Ce jeudi 7 janvier dans la matinée, c'est donc l'entraîneur du TFC Patrice Garande, accompagné de membres du staff mais aussi de quelques anciens joueurs du club, qui est venu en personne donner son sang - et le b_n exemple - pour prouver concrètement qu'à travers sa "fondation" le club phare de football de la ville rose s'implique dans l'action sociale et citoyenne.

Par le biais de la "fondation TFC" nous avons voulu contribuer à des actions de solidarité pendant le 2ème confinement. La préfecture nous a aiguillé vers l'Etablissement Français du Sang. Du coup nous avons la satisfaction de faire coup-double : apporter notre contribution aux réserves de poches de sang et promouvoir le don du sang parmi nos supporters.

Damien Comolli, président du TFC

Les joueurs de l'effectif professionnel du TFC n'ont pas pu participer personnellement à cette opération : il leur est interdit de donner leur sang en période de match, et ils vont en disputer six en moins d'un mois dans le championnat de Ligue 2 (dont l'équipe est actuellement 2ème).

C'est agréable pour nous de voir les membres du TFC s'associer à cette opération : ils jouent le rôle de relais auprès de la communauté des supporters de football, qui est très importante, en rappelant que le don du sang existe et que nos besoins en poches sont quotidiens.

Dr Fanny Schouver, responsable de la maison du don de Toulouse

Les groupes sanguins A, B et O sont les plus répandus au sein de la population française : c'est parmi eux que se trouve donc la plus grande quantité de donneurs, mais forcément également le plus grand nombre de personnes susceptibles d'avoir besoin d'une transfusion.

Du coup les stocks de poches de l'Etablissement Français du Sang (EFS) de Toulouse fonctionnent en permanence à "flux tendu" : la durée de vie d'une poche de sang n'est en effet que de six semaines après la date de son prélèvement... D'où la nécessité de renouveler régulièrement ce type d'opérations de sensibilisation auprès du grand public.

Y participer en jouant le jeu du "missing type" contribue à la faire connaître, mais rien ne remplace l'acte volontaire qui consiste à se rendre dans les locaux de l'EFS pour donner son sang et participer ainsi à sauver des vies.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc solidarité société santé