Toulouse : dans sa toute nouvelle maison du don, l'Etablissement français du sang alerte sur un niveau de stocks fragile

Alors que l'EFS (établissement français du sang) d'Occitanie inaugure ce mardi 6 octobre sa nouvelle maison du don, en plein coeur de Toulouse, l'institution alerte la population sur la fragilité du niveau des réserves, en raison de l'épidémie de Covid.
Dans ces locaux tout neufs et situés en plein centre ville de Toulouse, l'EFS espère attirer plus facilement les donneurs de sang.
Dans ces locaux tout neufs et situés en plein centre ville de Toulouse, l'EFS espère attirer plus facilement les donneurs de sang. © Jean-Pierre Duntze/FTV
C'est la plus ancienne maison du don du sang en France et voilà qu'elle s'offre une nouvelle image.

L'Etablissement français du sang d'Occitanie, après plusieurs mois de travaux, a quitté ses locaux des allées Jean-Jaurès pour intégrer sa nouvelle maison du don, située en plein coeur de Toulouse, au 7, rue Lapeyrouse, entre la place Wilson et la place du Capitole.

Une situation idéale et une structure nouvelle génération, plus fonctionnelle : l'EFS espère ainsi se donner une meilleure visibilité. "Ils nous voient, c'est plus accessible, plus facile alors qu'avant, beaucoup de donneurs ne savaient même pas qu'il y avait une maison du don à Toulouse", explique le docteur Fanny Schouver, responsable de la maison du don.

D'ailleurs, depuis l'ouverture de cette nouvelle maison, il y a trois semaines, le nombre de dons par jour a quasiment doublé.
Il faut dire que la maison du don a aussi doublé sa surface et donc sa capacité d'accueil des donneurs, qui évoluent désormais dans un parcours plus fluide, plus convivial. Avec moins d'attente puisque le nombre de personnels a lui aussi augmenté.
© Jean-Pierre Duntze/FTV

Une situation exceptionnelle

Et c'est une nécessité, car si "les stocks sont bien aujourd'hui, grâce à l'appel aux dons national, il y a une dizaine de jours, la situation était alarmante et surtout, il ne faut pas relâcher la vigilance car la situation risque de s'aggraver dans les semaines à venir", explique Laurent Bardiaux, le directeur de l’Etablissement français du sang Occitanie.
Fin septembre, en effet, un appel national urgent aux dons, relayé notamment sur les réseaux sociaux, avait permis de faire remonter les stocks, alors à un niveau alarmant, le plus bas depuis dix ans en France. 
L'EFS d'Occitanie avait déjà tiré la sonnette d'alarme au mois d'août dernier. Les vacances, qui font traditionnellement baisser le nombre de dons, associées à l'épidémie de coronavirus, laissaient présager des difficultés à la rentrée. C'est le cas. Notamment parce que des collectes sont annulées en entreprises, ou parce que maintenues, elles font face à une baisse drastique des effectifs sur place, que ce soient dans les sociétés privées ou les universités, où le télétravail se remet en place.

10 000 dons nécessaires par jour

Or, comme le rappelle l'EFS, les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée : 7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour.

Bien entendu, toute personne diagnostiquée positive à la Covid ou cas contact ne peut pas donner son sang mais toutes les autres sont les bienvenues, pour peu qu'elles soient âgées de 18 à 70 ans, qu'elles pèsent plus de 50 kg et qu'elles soient reconnues aptes suite à un entretien avant le don, peut donner son sang.

Pour rappel, après 60 ans, le premier don est soumis à l’appréciation d’un médecin de l'EFS. Les hommes peuvent donner jusqu’à 6 fois par an et les femmes jusqu’à 4 fois. Entre deux dons de sang, il faut respecter un délai de 8 semaines minimum.

La nouvelle maison du don accueille le public du lundi au vendredi de 10h à 19h et le samedi de 10h à 17h.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19 solidarité