• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : facture salée pour les syndicalistes poursuivis

Des pneus avaient été brûlés devant le dépôt de bus de Langlade. / © France 3 Midi-Pyrénées
Des pneus avaient été brûlés devant le dépôt de bus de Langlade. / © France 3 Midi-Pyrénées

Deux syndicalistes poursuivis pour dégradations lors d'une manifestation anti-loi travail, le 13 juin dernier à Toulouse, se sont vus présenter jeudi une facture de 2 700 euros. Ils contestent ce montant. 

Par Marie Martin

L'affaire remonte en effet au 13 juin dernier.
A l'occasion d'une nouvelle manifestation anti-loi travail, plusieurs personnes avaient fait brûler des pneus devant le dépôt de bus Tisséo de Langlade, à Toulouse. 
Au cours de l'intervention des forces de l'ordre afin de les déloger, deux syndicalistes (Solidaires et CGT) étaient interpellés et placés en garde-à-vue. Puis poursuivis pour dégradations (bitume et mobilier urbain).

Dans le cadre d'une procédure alternative aux poursuites, le Parquet de Toulouse leur a présenté jeudi 1er septembre une facture... salée. Le devis fourni par Toulouse Métropole s'élève en effet à 2 700 euros. S'ils acceptent de payer, les deux syndicalistes voient l'affaire classée. 

Pourtant, les militants ont choisi de contester ce montant. Pour eux, les dégradations qui leur sont imputées remontent à plusieurs mois, voire plusieurs années avant le 13 juin. 

Lors d'une manifestation de soutien, jeudi, devant le tribunal de Toulouse, les syndicats ont dénoncé une "criminalisation de l'action syndicale". 

Sur le même sujet

Feu de garrigue le long de l'autoroute A9

Les + Lus