A Toulouse, gilets jaunes et syndicats se rencontrent pour une "convergence nationale"

Ce jeudi soir, gilets jaunes et plusieurs syndicats se sont rencontrés à la bourse du travail de Toulouse. La CGT, Solidaires, la FSU et l'Union des étudiants toulousains ont donc entamé le dialogue, dans l'idée de parvenir à une "convergence nationale des luttes".

Avant l'acte 9 des gilets jaunes prévu ce samedi 10 janvier, une réunion a été organisée à la bourse du travail de Toulouse ce jeudi soir. Les gilets jaunes avaient demandé à rencontrer les syndicats locaux. La CGT, Solidaires, la FSU et l'Union des étudiants toulousains ont répondu à l'appel, pour une réunion de dialogue. Avec, pour direction commune, la convergence vers un mouvement national.
 

Vers une convergence au niveau national


Cédric Caubère, secrétaire général de l'Union départementale de la CGT 31, explique vouloir "un échange constructif, pour voir comment on peut donner encore plus d'ampleur à la mobilisation, lui faire franchir un cap." Selon lui, il faut étendre la mobilisation aux "lieux de production de richesse", comme les entreprises et administrations.
Pour Gaëtan Gracia, gilet jaune et militant CGT, "on a beaucoup de revendications en commun, comme le pouvoir d'achat et plein d'autres choses". "Le but c'est que (les convergences) ne se fassent plus par endroit, mais qu'il y ait une convergence au niveau national".
 Des actions communes ont été décidées : l'édition d'un tract, une convergence au défilé pour l'acte 9 ce samedi,  des actions lors de la venue d'Emmanuel Macron le 17 et 18 janvier prochain et enfin, le blocage d'Eurocentre dès le 13 janvier au soir, veille d'une autre journée de mobilisation importante des gilets jaunes.

Le reportage de Marc Raturat, Sylvain Duchampt et Serge Djian

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité