Toulouse : grosse inondation dans le quartier Casselardit suite à une nouvelle rupture de canalisation d'eau

Les morceaux de la canalisation récupérés après son explosion dans le quartier Casselardit à Toulouse / © R.Guillon/FTV
Les morceaux de la canalisation récupérés après son explosion dans le quartier Casselardit à Toulouse / © R.Guillon/FTV

La nouvelle rupture d'une canalisation souterraine d'eau a provoqué dans la nuit de lundi à mardi l'inondation de deux immeubles à Toulouse, dans le quartier Casselardit, a-t-on appris auprès des pompiers.

Par VA.

Les pompiers de la Haute-Garonne ont pompé, pompé et encore pompé, de 22 heures à 4 heures 30 du matin, quelques 400 m3 d'eau, qui ont inondé dans la nuit de lundi à mardi à Toulouse, deux immeubles de l'avenue Casselardit.

Un cratère s'est formé à l'endroit de la rupture. Une voiture a été piégée par les eaux. Un transformateur électrique a été endommagé. 
La rupture de la canalisation avenue de Casselardit a provoqué un cratère qui a été rapidement rebouché / © R.Guillon/FTV
La rupture de la canalisation avenue de Casselardit a provoqué un cratère qui a été rapidement rebouché / © R.Guillon/FTV

C'est une nouvelle rupture d'une canalisation du réseau d'eau de la ville de Toulouse, géré par le distributeur Veolia, qui est a provoqué l'inondation.

L'eau est montée jusqu'à une hauteur de 30 cm dans les caves des immeubles.

Il n'a toutefois pas été nécessaire d'évacuer les habitants. Leur électricité a été coupée pendant plusieurs heures. Une distribution d'eau minérale a eu lieu.

Toute la nuit, les techniciens de Véolia sont intervenus pour réparer le réseau.

Ils ont changé 2 mètres d'une canalisation de 250 mm de diamètre, datant de 1967, qui s'était fendue.

Pour expliquer le sinistre et évaluer les responsabilités, un morceau de cette canalisation a été envoyée à un laboratoire spécialisé pour une analyse métalographique. 

Mais, la canalisation étant située à une faible profondeur (1 mètre 20), Véolia pointe déjà un important trafic de camions dans la zone qui aurait pu provoquer la rupture de la canalisation.

Selon Veolia, 6 km de canalisations, qui auraient en moyenne 33 ans d'âge , seraient changées chaque année dans la ville rose.

Selon le Collectif Ô Toulouse, au rythme de renouvellement des canalisations à Toulouse,  il faudrait 238 ans pour changer un réseau en très mauvais état selon le collectif.

 

Sur le même sujet

Les + Lus