VIDEO - Toulouse : des handicapés (et des Gilets jaunes) occupent les pistes de l'aéroport de Blagnac

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery
Les manifestants sont parvenus à gagner les pistes
Les manifestants sont parvenus à gagner les pistes © Nicolas Metauer / France 3

Des personnes handicapées en fauteuil sont parvenues vendredi à entrer sur le tarmac de l'aéroport de Toulouse-Blagnac perturbant temporairement le trafic. 

Des personnes handicapées, dont Odile Maurin, présidente de l'association toulousaine Handi-Social, accompagnées de Gilets jaunes, sont parvenues à investir vendredi après-midi les pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, perturbant le trafic. 
Contre toute attente, les manifestants ont réussi à accéder aux pistes de l'aéroport. Ils protestent contre le sort réservé aux personnes handicapées, réclamant une meilleure accessibilité et un revenu décentn et contre la loi ELAN qui prévoit de baisser les normes d'accessibilité dans les logements neufs.

"Il faut que nos opérations aient un impact économique, a déclaré Odile Maurin, et là c'est le cas". 

Les manifestants ont été rejoints rapidement par les forces de l'ordre, leur intimant l'ordre de quitter immédiatement les pistes. Ils ont subi un contrôle d'identité. 

Les manifestants sont entrés par... un portail resté ouvert, comme on le voit sur le vidéo ci-dessous tournée par notre journaliste : 
Des handicapés manifestent sur les pistes de Toulouse-Blagnac

Les manifestants, qui ont agi sans violence, étaient donc accompagnés par des journalistes mais aussi des Gilets jaunes. Plusieurs opérations du même type ont eu lieu ces derniers mois à Toulouse, notamment le blocage d'un convoi de pièces d'Airbus A380.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.