• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse, impitoyable, enfonce Biarritz

Toulouse bat Biarritz à plates coutures / © AFP
Toulouse bat Biarritz à plates coutures / © AFP

Toulouse, qui restait sur une lourde défaite subie à Montpellier, s'est bien rattrapé à domicile avec le bonus offensif (31-7) face à une équipe de Biarritz très remaniée et toujours lanterne rouge, à l'occasion de la 6e journée de Top 14.

Par VH avec AFP

Lourdement battus dans l'Hérault le week-end dernier (0-25), les Toulousains ont réagi en profitant de la faible opposition biarrote. Le Stade Toulousain retrouve une place plus conforme à ses ambitions dans le haut du classement tandis que Biarritz reste bon dernier avec cette cinquième défaite en six matches.

Face à une équipe de Toulouse qui avait panaché son quinze de départ entre habituels titulaires (Huget, Fritz, Tekori, Maestri) et joueurs plus frais (Beauxis, Galan, Poitrenaud), le BO avait clairement fait le choix de faire tourner son effectif. Surtout concentré sur la venue de Grenoble le week-end porchain à Aguilera, le staff biarrot avait notamment titularisé cinq joueurs Espoirs, dont le centre Geoffrey Sella (20 ans), fils de l'ancien centre international Philippe Sella (111 sel.). 

Les jeunes pousses biarrotes n'allaient tenir que dix minutes. Le temps pour le Stade Toulousain de concrétiser sa première attaque sur un cadrage débordement d'école de son ailier Gear devant Couet-Lannes, aprés une belle passe de Camara (7-0, 12e). Dominés dans les duels, comme en mêlée fermée, les Basques semblaient impuissants face à la quête de rachat d'un Stade Toulousain impitoyable. Lamboley, en puissance (19e) puis Johnston, poussé par tout son pack après une touche, corsaient logiquement l'addition (21-0, 30e).

Réduits à 14 après le carton jaune de Guyot, le BO cédait une nouvelle fois, submergé par l'épreuve de force infligée par les Toulousains et conclue par Tolofua en force (26-0, 35e). Biarritz, qui ne s'est plus imposé à Toulouse depuis 12 ans, et qui possède la moins bonne attaque du Top 14, réduisait le score grâce à un essai en force de Brew (26-7, 65e).

Moins en verve que durant le premier acte, les Toulousains, qui avaient procédé à de nombreux changements à la pause, franchissaient tout de même une dernière fois la ligne grâce à Fickou (31-7, 70e), pour finalement signer une troisième victoire consécutive bonifiée dans leur antre d'Ernest-Wallon.
j

Sur le même sujet

Lozère : apprenez à construire votre éolienne Pigott vous-même à Florac

Les + Lus