• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : une jeune femme homosexuelle rouée de coups par 3 hommes le soir d'Halloween

Une jeune femme homosexuelle, qui publie son témoignage sur Facebook, a  porté plainte pour "violences aggravées en réunion" après avoir été rouée de coups de batte de base-ball par 3 hommes grimés à Toulouse le soir d'Halloween.

Par Vincent Albinet

Laura, une jeune coiffeuse de Toulouse de 24 ans, a repris le travail après avoir été victime d'une agression homophobe particulièrement violente de la part de 3 hommes grimés le soir d'Halloween. Probablement, explique-t-elle, en raison de sa "tête de garçon manqué".

Alors, elle a décidé de publier son témoignage à visage découvert, photos à l'appui, sur son compte facebook parce-qu'explique-t-elle, "c'est en en parlant qu'on devient plus fort".

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, après avoir fêté Halloween, la jeune femme rentre à pied chez elle dans le quartier Faubourg Bonnefoy, vers 3 heures du matin, lorsque, raconte-t-elle, "j'ai entendu 3 individus gueuler, sûrement bien éméchés. J'ai décidé de changer de trottoir et de presser le pas. Les 3 mecs, grands et courageux sous leur déguisement m'ont insultée, m'ont suivie puis le passage à tabac a commencé (coups de poing, coups de pieds, coups de batte...), rythmé par des propos homophobes".  "Sale gouine, tu mérites de crever", lui crient notamment ses agresseurs.

Adepte des sports de combat, la victime parvient, malgré la violence de l'agression à s'échapper. Avec un traumatisme crânien, 3 côtes vraisemblablement fêlées, une lèvre éclatée, et des hématomes sur la face et le corps. 

Après un passage aux urgences de l'hôpital, Laura s'est donc rendue au commissariat central où elle a déposé plainte pour violences aggravées (avec arme) en réunion.

La jeune femme a reçu le soutien des associations Urgence Homophobie et Stop Homophobie :

"Regardez bien son visage. Son humiliation est la nôtre", écrit pour sa part dans un autre tweet le médecin toulousain, romancier et chroniqueur sur France Inter Baptiste Beaulieu :

Une enquête a été ouverte par la police. 
 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus