Toulouse : l'ouverture de la nouvelle Structure du premier accueil des demandeurs d'asile ne fait pas l'unanimité

Publié le
Écrit par Sylvain Duchampt
La nouvelle Structure du premier accueil des demandeurs d'asile (Spada) de Toulouse ouvrira le 3 janvier 2022 dans ces locaux situés près du métro Balma-Gramont.
La nouvelle Structure du premier accueil des demandeurs d'asile (Spada) de Toulouse ouvrira le 3 janvier 2022 dans ces locaux situés près du métro Balma-Gramont. © Capture d'écran Google Maps

L'association de Montpellier, Adelphité par CVH a remporté la gestion de la Structure du premier accueil des demandeurs d'asile (Spada) de Toulouse (Haute-Garonne) et Montauban (Tarn-et-Garonne). Une arrivée qui interroge le secteur des travailleurs sociaux.

Lundi 3 janvier, la Structure du premier accueil des demandeurs d'asile (Spada) de Toulouse va quitter la rue des Herbettes, à Rangueil, pour ouvrir ses portes dans de nouveaux locaux, rue Théron de Montaugé, près du métro de Balma-Gramont.

Nouveau marché public d'appel d'offres

Ce déménagement n'est pas simplement un changement d'adresse pour cette structure chargée d'offrir une domiciliation et d'aider à l'accompagnement de réfugiés pour leurs demandes auprès de l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) ou pour l'ouverture de leurs droits sociaux.

Sa gestion et celle des trois autres structures en Occitanie (Montauban, Montpellier et Perpignan) jusqu'alors confiées à l'association Forum Réfugiés - Cosi, viennent d'être attribuées à l'association montpelliéraine, Adelphité par CVH, dans le cadre d'un nouveau marché public d'appel d'offres.

"Nous reprenons la Spada de Toulouse dès le 1er janvier", confirme Valérie Rasera de l'Adelphité par CVH. "Nous nous occuperons de tous les bénéficiaires du premier accueil de façon effective le lundi 3 janvier dans de nouveaux locaux, situés dans la zone de Toulouse-Balma, avec un métro à proximité." Entre 6 et 9 salariés devraient y travailler, si l'on s'en réfère à une annonce de Pôle emploi pour recruter le futur responsable du centre social.

Méfiance du secteur social toulousain

Ce changement, révélé par le photographe toulousain Ben Art Core sur le site de blogs Mediapart, suscite de nombreuses interrogations dans le secteur social et d'aide aux demandeurs d'asile.

Une méfiance exprimée par le Cedis 31 sur son compte twitter : "Forum Réfugiés n’avait pas assez de moyens mais les salarié•e•s étaient très mobilisés. Le nouvel opérateur amène peu de garanties sur la qualité de l’accueil et de l’accompagnement. L’État semble avoir une fois de plus choisi le moins coûteux et CVH est une entreprise commerciale !"

Quel avenir pour les salariés de Forum Réfugiés-Cosi ?

D'autres évoquent une façon pour l'Etat d'écarter une association aidant trop ces réfugiés en matière de contentieux, dans une période où le nombre de demandeurs d'asile a "atteint de nouveaux records entre août et décembre, notamment à Toulouse."

Du côté de Forum Réfugiés-Cosi, c'est l'expectative notamment pour l'avenir professionnel des salariés de l'association ayant œuvré pour la Spada.

"Nous avons proposé de reprendre une partie d'entre eux", avance Adelphité par CVH par la voix de Valérie Rasera. "Mais Forum Réfugiés-Cosi ne l'a pas souhaité."

Contactée, la direction de l'association n'a pas répondu à la demande d'interview de France 3 Occitanie lors de la parution de cet article. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.