Toulouse : "Le cri de la chatte", l'association qui veut casser (avec humour) les préjugés sur le sexe et l'amour

Créée mi-2015, l'association connaît déjà un grand succès avec ses conférences, ateliers et rencontres sur des thèmes liés à la sexualité, aux hommes, aux femmes... Sans tabou, mais toujours avec pertinence et humour !

Photo d'illustration
Photo d'illustration © MaxPPP
"Le cri de la chatte". Son nom sonne comme une provocation mais c'est en fait une fulgurance, une idée "spontanée" d'une de ses fondatrices. "Il faut reconnaître que ce nom ce suscite pas l'indifférence, explique Sandra Thomas. Certains trouvent cela drôle, d'autres vulgaire". L'association toulousaine, qui est née en août 2015, ne porte pas de ce nom par hasard. Son but est de travailler sur les croyances, les préjugés en matière de sexualité, de parentalité, des hommes, des femmes, de l'amour et de tout autre sujet qui lui conviendrait. Et le tout avec pertinence bien-sûr, mais aussi avec humour !

Pour l'ouverture des esprits

Même si elle a été créée par deux femmes, Sandra Thomas et Karine Maiffrédy, respectivement coach-hypnothérapeute et synergologue, et animée avec trois autres femmes, "Le Cri de la Chatte" n'est pas une association féministe. "Nous avons toutes des orientations sexuelles et professionnelles différentes, explique Sandra Thomas. Le but n'est pas de travailler contre quelquechose mais pour le changement, l'ouverture des esprits". 

Voilà!! Merci Stéphanie

Posté par Le Cri de la Chatte sur mercredi 17 février 2016

"Paroles de clitoris"... avant d'aborder le pénis

L'association organise donc des ateliers, des conférences, des rencontres animés par des professionnels, qui "dédramatisent" les sujets de préoccupation des couples et parviennent avec l'humour à faire rire sur des sujets intimes. 
Vendredi 18 mars, c'est la sexologue Stéphanie Agrain qui viendra présenter ses "Paroles de clitoris", des témoignages d'hommes et de femmes, de jeunes et de plus âgés sur le sujet. Une autre conférence suvra, cette fois sur le pénis.

Une boîte à questions pour les plus timides

Et ça marche ! Grâce au bouche à oreille, les quelques dizaines de participants des débuts ont été rejoints par d'autres. L'association cherche même une salle plus grande pour ses conférences à Toulouse (si vous voulez les accueillir, contactez-les via leur page facebook).
Les interactions entre les conférenciers et le public sont essentielles. Pour les plus timides, qui n'oseraient pas poser des questions "gênantes" en public, une boîte à questions est à leur disposition pour garantir leur anonymat. 

Dejà des projets de développement

Mais l'association n'entend pas se cantonner à des sujets liés à la sexualité. Ce qui importe ce n'est pas le sujet mais la manière dont on l'aborde. "Si l'on découvre un jardinier qui nous donne des frissons en parlant de ses graines et de son potager avec amour, précise Sandra Thomas, il sera le bienvenu !'
L'association aimerait également étendre ses conférences à Montpellier et Bordeaux. De quoi faire entendre "le Cri de la Chatte" plus loin qu'à Toulouse !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sexualité société