Toulouse : “le jour où mes parents ont été déportés”

Dans la foule rassemblée devant le Mémorial de la Shoah à Toulouse, Edouard Drommelschlager, enfant caché et rescapé. / © Karine Pellat / France 3 Midi-Pyrénées
Dans la foule rassemblée devant le Mémorial de la Shoah à Toulouse, Edouard Drommelschlager, enfant caché et rescapé. / © Karine Pellat / France 3 Midi-Pyrénées

Dans la foule rassemblée ce mardi à Toulouse pour célébrer la mémoire des victimes de la Shoah, Edouard Drommelschlager. Il était enfant lorsque ses parents ont été arrêtés puis déportés à Auschwitz où ils sont morts. Lui n'a dû son salut qu'à sa voisine qui l'a caché.

Par Laurence Boffet

On célèbre aujourd'hui la libération du camp d'Auschwitz Birkenau, lieu de l'horreur où 1,1 million de personnes, dont une majorité de juifs, ont péri pendant la seconde guerre mondiale. C'est là que les parents d'Edouard Drommelschlager sont morts. Ce Toulousain avait 2 ans et demi lorsqu'ils ont été arrêtés et déportés en 1942. Il ne les a jamais revus. S'il est en vie aujourd'hui, c'est à sa voisine qu'il le doit. C'est elle qui l'a caché, dans le petit village où ils avaient trouvé refuge, à la frontière espagnole .

Voyez son témoignage, recueilli par Karine Pellat et Jean-Pierre Jauze :
Le témoignage d'un enfant caché
Avec sa fiancée, Edouard Drommelschlager est parti sur les traces de ses parents jusqu'en Pologne. Un livre est en préparation qui dira leur histoire. En attendant, il participe chaque année à la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité : "Je suis là chaque année. C'est fondamental" dit-il. Avant d'ajouter : "et je témoigne à chaque fois que j'en ai l'occasion".

Retour en images sur la cérémonie qui a rassemblé près de 150 personnes à Toulouse

Toulouse : Journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste

 

Sur le même sujet

Les + Lus