Toulouse : le président du TFC Damien Comolli sévèrement sanctionné par la commission de discipline de la Ligue de foot

Un pénalty non-sifflé pour le TFC, un coup de gueule contre l'arbitre du match au FC Nantes. La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a santionné le président Damien Comolli de 4 matchs de suspension ferme et 2 avec sursis. Le "vous nous avez volé la montée" lui coûte cher.

La commission de discipline de la LFP a suspendu le président du TFC Damien Comolli pour 6 matchs dont 2 avec sursis.
La commission de discipline de la LFP a suspendu le président du TFC Damien Comolli pour 6 matchs dont 2 avec sursis. © Michel Viala / MaxPPP

"Vous nous avez volé la montée" !

Cette phrase, Damien Comolli l'a prononcée d'une voix forte à l'encontre de Benoît Bastien, l'arbitre du match-retour de barrage d'accession à la Ligue 1, au stade de la Beaujoire à Nantes dimanche soir 30 mai : elle lui a valu d'être sévèrement sanctionné par la commission de discipline de la LFP (la ligue de football professionnel).

Pendant les quatre prochains matchs du TFC (et deux avec sursis), il sera interdit de banc de touche et de vestiaire des arbitres.

 

Un pénalty non-sifflé

Ce dimanche soir-là, en effet, malgré sa victoire 1-0 face au FC Nantes, le Toulouse Football Club voyait s'envoler son rêve de remonter en Ligue 1, suite à la défaite 1-2 encaissée au Stadium 3 jours plus tôt.

Le "coup de gueule" du président du TFC Damien Comolli, était motivé par la décision du corps arbitral - arbitre de terrain et arbitre de la VAR (vidéo-assistance) - de ne pas accorder un pénalty aux Toulousains, pour une main du défenseur nantais Charles Traoré dans la surface de réparation : ce geste avait pourtant dévié le ballon et annihilé une occasion de but, à la 80ème minute.

Une sanction sévère

Le directeur technique des arbitres du football français, Pascal Garibian, s'était élevé contre ces propos : interrviewé par nos confrères de Rance Bleu Occitanie, il a expliqué en subsatnce que pour lui "le respect des arbitres est une obligation, surtout de la part des dirigeants, qui doivent être irréprochables en toute circonstance".

Réunis pour statuer sur ces propos, ce mercredi soir 2 juin au siège de la LFP à Paris, les membres de la commission de discipline ont rendu leur décision en début de soirée :

Suite au comportement d’après-match de M. Damien COMOLLI, président du Toulouse FC, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel prononce à son encontre une suspension de six matchs, dont deux matchs avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. Cette sanction prend effet le mardi 8 juin 2021 à 0h00, en application de l’article 18 du règlement disciplinaire de la LFP. M. Olivier JAUBERT, directeur général du Toulouse FC, est sanctionné de deux matchs de suspension avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles - sanction qui prend effet à la même date et heure.

Communiqué officiel de la commission de discipline de la LFP

Du côté des supporters du club toulousain ce verdict apparaît comme particulièrement sévère.

Si l'on se réfère au règlement disciplinaire de la FFF, cette suspension implique l'impossibilité notamment de participer au fonctionnement des instances sportives du football et à leurs activités :

Le terme "rencontre officielle" englobe les matchs dits "amicaux" et les rencontres de préparation disputées avant le début d'une saison de championnat.

Dans les heures qui ont suivi l'annonce de cette suspension, le club de Toulouse a immédiatement réagi par un communiqué officiel : il a pris acte de cette décision et décidé de ne pas faire appel de ces sanctions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport ligue 1 ligue 2