• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : la ligue des Droits de l'Homme crée un observatoire des pratiques policières

Violences nécessaires ? Excessives ? / © Maxppp
Violences nécessaires ? Excessives ? / © Maxppp

Pourquoi ce déchaînement de violences, régulièrement, dans les manifestations toulousaines ? Pour répondre à cette question la LDH 31 crée un observatoire des pratiques policières. 

Par Michel Pech

De plus en plus fréquemment à Toulouse, les manifestations dans la rue se terminent par des échauffourées plus ou moins violentes, des affrontements entre quelques manifestants et les forces de l'ordre.
La Préfecture a décidé, d'augmenter ses effectifs pour sécuriser les manifestations. Pour parer aux agressions dont sont victimes les policiers pour certains, pour être plus violents et efficaces pour d'autres. Qu'en est-il de ces pratiques policières parfois jugées excessives ?
C'est pour analyser et observer objectivement des faits que la Ligue des Droits de l'Homme a décidé de créer cet observatoire des pratiques policières.

Des observateurs LDH reconnaissables
La LDH enverra auprès des manifestants et auprès des policiers des hommes "en gilet jaune", appareil photo en mains, qui observerons et photographieront tout acte jugé excessif, hyperviolent. 

Pourquoi pas ?
Certains syndicats de policiers, estiment que les forces de l'ordre sont déjà sous haute surveillance mais une couche de surveillance de plus, pourquoi pas ? De toutes façons "la police n'a rien à cacher.

Vidéo : le reportage de Luc Truffert et Jack Levé
Observatoire des pratiques policières
Pour observer objectivement le travail de la police - Truffert / Levé



Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus