Toulouse : la mamie trafiquait des contrefaçons de Microsoft, qui lui réclame 2,4 millions d'euros

© Drew Angerer / AFP
© Drew Angerer / AFP

Jugée à Toulouse, une femme de 67 ans a écopé de deux ans de prison avec sursis pour un trafic de logiciels Microsoft et Adobe contrefaits. Au civil, Microsoft lui réclame 2,4 millions d'euros. 

Par Fabrice Valery

Une femme de 67 ans, de nationalité croate et domiciliée à Toulouse, vient d'être condamnée à une peine de 2 ans de prison avec sursis pour avoir importer et distribuer en France du matériel informatique contrefait, au détriment principalement de Microsoft mais aussi de la marque Adobe.

La prévenue comparaissait seule, son mari, également mis en cause, étant décédé depuis la découverte du trafic par les enquêteurs, comme l'indique La Dépêche du Midi. 

Depuis au moins 2016, le couple importait via la Chine des logiciels contrefaits puis les revendait via son site internet, à des prix défiant toute concurrence. Entre 2016 et 2017, plus de 7000 produits auraient ainsi transité, selon les enquêteurs.

Selon La Dépêche du Midi, le préjudice s'élèverait à 2,4 millions d'euros pour Microsoft. C'est d'ailleurs la somme que le fabriquant de logiciels s'apprête à réclamer en décembre à la sexagénaire, suite à sa condamnation en correctionnel. 

Sur le même sujet

Les + Lus