A Toulouse, des milliers de fans ont célébré la qualification des Bleus pour la finale

Deux heures avant le coup d'envoi ils étaient déjà des milliers présents à la Prairie des Filtres de Toulouse. / © Justine Saint-Sevin / France 3
Deux heures avant le coup d'envoi ils étaient déjà des milliers présents à la Prairie des Filtres de Toulouse. / © Justine Saint-Sevin / France 3

La ville rose n'a pas manqué de célébrer la qualification de l'équipe de France en finale de la coupe du monde de football. Près de 25 000 supporters ont suivi le match retransmis sur écran géant à la Prairie des Filtres.

Par Justine Saint-Sevin

"Mais c'est n'importe quoi", lâchait dans un rire une adolescente tandis que sa comparse lui appliquait une interminable trace de peinture au couleur du drapeau français sur la jambe. Une situation révélatrice de l'ambiance qui régnait à la Prairie des Filtres hier soir. Amassés devant un écran géant et deux autres de taille plus modeste, ils étaient des milliers venus assister à la demi-finale de la Coupe du Monde de football entre la France et la Belgique.

Deux heures avant le coup d'envoi, près de 6000 personnes avaient déjà investi les lieux drapeaux, maillots et sacs de nourritures sous le coude. Si certains s'égosillaient déjà, bras en l'air s'agitant au rythme de la sono et participaient à faire grimper la température, d'autres assis en tailleur attendaient patiemment un verre à la main, chips et pâtés posés sur un tapis de pique-nique, la prise d'antenne de Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu au micro de TF1.

Les premières notes de la Marseillaise retentissaient et toutes les générations, d'un seul homme, se redressaient. Une épaisse fumée tintée de bleu, de blanc et de rouge emplissait alors l'atmosphère avant que ne montent les "Allez les Bleus". Chants à la gloire du latéral droit des Bleus Benjamin Pavard, cris de soutien à N'Golo Kanté, "Ouh" mêlés de surprise et d'admiration devant le jeu de jambes et le coup de rein du cadet du groupe Kylian M'bappé, mains sur la tête et "ouf " de soulagement en réaction à la frappe d'Eden Hazard déviée in extremis par la tête de Raphaël Varane, impérial hier soir, la prairie des Filtres avait des allures de stade.     

Entre des aller-retour aux buvettes installées pour l'occasion, il y a eu les effusions de joie et embrassades après l'ouverture du score de la tête de Samuel Umtiti sur un corner encore minutieusement distribué par Antoine Griezmann. Puis, chaque geste défensif, chaque occasion tricolore furent chaleureusement saluées comme pour évacuer la nervosité ambiante alors que les Belges enchaînaient les centres sans succès.

Hier, une pluie d'eau et ou de bières on ne sait pas vraiment ont accompagné le coup de sifflet final. Celui de la libération, synonyme d'une troisième finale de Coupe du Monde en 20 ans (1998-2006-2018). La marée bleue a ensuite pris possession de la rue. Chants, klaxons de voiture et de scooter, supporters perchés sur la fenêtre de leur véhicule et drapeaux à la main ont rythmé les heures qui ont suivi. 

Le calme est ensuite revenu. Nombreux attendent avec impatience le résultat de ce soir entre l'Angleterre et la Croatie. Mais peu importe l'adversaire, tous ont hâte d'assister à la finale de dimanche où 20 ans après, les tricolores pourraient décrocher leur deuxième étoile.  
 
Immersion à la Prairie des Filtres pendant France-Belgique
Près de 25 000 personnes s'étaient réunies pour supporter les Bleus.
 

Sur le même sujet

Aude : la pyrale du buis cause de nombreux dégâts

Les + Lus