Toulouse : on a retrouvé les statues de Mark Jenkins

Mark Jenkins, pendant l'installation de sa sculpture / © Adélaïde Tenaglia / FTV
Mark Jenkins, pendant l'installation de sa sculpture / © Adélaïde Tenaglia / FTV

Elles avaient mystérieusement disparu quelques jours seulement après leur installation, mais elles "refont surface":  les statues de l'américain Mark Jenkins ont été enlevées du bassin de la place Wilson de Toulouse pour des travaux de réparation.

Par Eric Coorevits

Les deux statues de l’artiste américain Mark Jenkins continuent d’entretenir le mystère. Installées dans la fontaine de la place Wilson de Toulouse dans le cadre du festival d’art contemporain Rose Béton, l’une représente un pêcheur, le visage masqué par un capuchon. Au bout de sa canne à pêche, l’autre statue figure le corps d’un homme noyé, immergé dans le bassin. Une installation choc rappelant le sort des migrants qui disparaissent tragiquement en traversant la Méditerranée, et qui évoque l’indifférence de l’Europe devant ces drames à répétition.

Ces deux sculptures hyper-réalistes avaient mystérieusement disparu de la fontaine le 25 juillet dernier, deux jours seulement après leur installation. Un temps envisagé, la piste du vol a été écartée. Le bras du pêcheur étant cassé suite à des dégradations, les organisateurs du festival ont en réalité volontairement retiré du bassin la sculpture pour des travaux de réparation. Et puisqu’elles forment un ensemble, ils ont également enlevé la statue du noyé. L’installation devrait « refaire surface » en septembre, quelques jours avant le festival Rose Béton.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus