Toulouse : ouverture d’une information judiciaire contre Mohamed Tataiat, Imam de la Grande Mosquée de Toulouse

Dans un communiqué, le Procureur de la République de Toulouse annonce qu’il requiert l’ouverture d’une information judiciaire contre l’imam pour provocation à la haine et à la violence
Mohamed Tataï
Mohamed Tataï © France 3
France 3 Occitanie avait annoncé dès lundi que, vraisemblablement, une information judiciaire allait être ouverte contre Mohamed Tataiat.

Le résultat d'une enquête préliminaire
Dans son communiqué, le Procureur de la république précise que le parquet a saisi le SRPJ afin de diligenter une enquête préliminaire.
Au vu du résultat de cette enquête, le délit d’incitation à la haine relativement à des propos tenus à l’occasion d’un prêche en langue arabe semble établi.
Ce signalement visait une vidéo de décembre 2017 dans laquelle on voit l'imam de Toulouse prêcher en langue arabe et tenir des propos
soupçonnés d'être antisémites. Selon le texte sous-titré en anglais, Mohamed Tataiat déclare notamment: "(Le prophète Muhammad) nous a parlé de la bataille finale et décisive : le jugement dernier ne viendra pas jusqu'à ce que les Musulmans combattent les Juifs".

Provocation à la haine
Mohamed Tataiat est soupçonné «d’une part, de provocation publique, par parole, à la haine ou à la violence en raison de l’origine, de l’ethnie, la nation, la race ou la religion et d’autre part de provocation publique au moyen de communication au public par voie électronique… »

Cette information judiciaire a été confiée à deux magistrats instructeurs.  Mohamed Tataiat pourra alors être entendu en compagnie d'un avocat, comme témoin assisté ou même d'être mis en examen.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société religion