• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse, “plus grosse prise de l'UMP” selon la presse

© France 3
© France 3

Au-delà de la "vague bleue" nationale, la presse française se focalise beaucoup ce lundi matin sur le résultat de Toulouse et la victoire de Jean-Luc Moudenc, l'un des seules grandes villes à changer de camp. 

Par Fabrice Valery

Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille ou Strasbourg... Toutes ces grandes villes n'ont pas changé de couleur politique dimanche soir. Il n'y a que Toulouse, quatrième ville de France, qui a basculé de gauche à droite. Pour les observateurs de la presse, la ville rose est "la plus grosse prise de l'UMP" (France Info). 

Moudenc, le "retour"

Pour 20 minutes Toulouse, c'est "Moudenc, retour au Capitole". "Déjà maire de 2004 à 2008, écrivent Hélène Ménal et Béatrice Colin, à la faveur du départ de Philippe Douste-Blazy au Quai d'Orsay, Jean-Luc Moudenc 54 ans, va pouvoir, avec cette élection sur son nom, imprimer sa marque". 

Le gros titre de La Dépêche du Midi est assez proche : "Moudenc revient au Capitole" à la une de l'édition Toulouse et "Moudenc récupère les clés du Capitole" en pages intérieures. Et Sébastien Marti d'écrire une confidence que lui aurait faite le candidat il y a quelques semaines : "Des élections j'en ai connues ; je sens que je vais gagner celle-ci"

La "gifle" pour le PS

"A Toulouse, la droite reprend les clés du Capitole", c'est aussi le titre du Monde. Et la journaliste de citer les propos de Pierre Cohen : "Il faut être lucide face à cette déferlante bleue qui n'a pas épargnée Toulouse : c'est une gifle sans précédent »

Symbole

Pour Le Figaro, la victoire de la droite à Toulouse est "symbolique". Jean-Wilfried Forquès rappelle dans son article que les sondeurs avaient tous prédit un score serré mais que le candidat UMP l'a emporté "aisément" avec plus de 52 % des voix.

Du rose au bleu

Pour Gilbert Laval dans Libération, "la ville rose est passée au bleu" (lien réservé aux abonnés). Il rappelle les propos de Jean-Luc Moudenc au soir de sa victoire : vainqueur "sur son nom propre" même si le contexte national "a compté un peu"

Sur le même sujet

reportage observatrice ligue droit de l'homme arrêtée montpellier

Les + Lus